Chère petite ligne argentée

wp-1487875913255.jpgDepuis quelques semaines, la marque laissée sur mon ventre après ma première grossesse me lance douloureusement.


Cette petite vergeture, située tout près du nombril et arrivée de manière impromptue dans les tous derniers jours de ma grossesse, j’avais appris à vivre avec. Elle était relativement fine, discrète. Elle me rappelait le miracle que j’avais récemment vécu : celui de porter mon enfant, de le sentir s’étirer, grandir et vivre dans mon ventre. Elle me persuadait que j’avais réussi cette épreuve de la grossesse. J’en étais même venue à la chérir, d’une certaine façon, pour ces bons souvenirs auxquels elle me renvoyait.

Contrairement aux copines, un peu pressées sur la fin, et malgré le diabète, les chaleurs du mois de juillet et l’impatience de découvrir notre enfant, je les ai savourés à fond, ces tous derniers jours de grossesse.
Je me revois, à organiser tranquillement mes journées, à profiter d’un petit déjeuner tardif sur notre terrasse ensoleillée, à enchaîner par une petite séance de piscine ou une visite aux copines dans les parcs parisiens.
Bref, c’était une agréable parenthèse, un peu hors du temps, à profiter des beaux jours avant le grand chamboulement.

Et oui, ce petit temps de rab, je l’ai payé avec une belle marque argentée, tatouée sur mon ventre. Bien sûr, sur le moment, je n’étais pas ravie, mais je le prenais avec philosophie : la fin n’étais pas loin !


Bref, ça, c’était avant.

Avant cette deuxième grossesse, qui m’a déjà joué de nombreux tours. Et notamment ce ventre qui, après avoir joué à cache-cache tout le premier trimestre, a décidé de sortir tout d’un coup, au moment où on essayait justement d’éviter de se projeter.

Bon, et qui dit bidon rond qui s’assume, dit exxxxxxxtension épidermique. Depuis quelques semaines, ma petite ligne argentée se rappelle à moi de la plus désagréable des manières, en me tiraillant douloureusement, notamment en fin de journée.

Alors oui, je me tartine, je masse, j’essaie de prévenir, mais ça n’a pas l’air de vouloir contrarier d’un iota son avancée déterminée.

Et oui, je suis bien consciente, d’autant plus après les épreuves de ces dernières semaines, que cette inquiétude est bien futile.

Oui, mais.


Mais cette douleur me ramène à mes angoisses. Celles qu’on ne peut pas éviter quand on décide de se lancer dans une grossesse, qu’on décide de jouer au poker sur l’état physique dans lequel on ressortira, après tout ça.

Je pensais être plus rassurée, la deuxième fois : oui, la grossesse est une épreuve physique, mais même s’il m’avait fallu du temps, beaucoup de temps, j’avais réussi à retrouver un corps qui me convenait, ou presque, et que j’avais appris à accepter.

Et forcément, remettre tout ça en jeu, encore une fois, ce n’est pas très réjouissant : on se souvient de ces mois douloureux de post partum, où il faut apprendre à réapprivoiser l’image que nous renvoie le miroir, où il faut se faire à ces petites douleurs quotidiennes. Mais le temps passe, et tout s’efface, peu à peu.

Sauf cette ligne argentée.

Et là, alors que je termine tout juste mon deuxième trimestre, la savoir déjà si active, la voir déjà si présente, ça me fait peur. J’ai peur de ressortir plus marquée, physiquement, de cette deuxième grossesse. J’ai peur d’en garder les stigmates de manière beaucoup plus prononcée. Alors certes, on le sait, en se lançant dans cette aventure que c’est un risque à prendre. On le sait que ces marques sont les témoins de notre histoire de mère, comme nous l’a récemment rappelé Juliette, de Baby Factory.

Mais là, je vous avoue que ces marques, je m’en serais bien passée. D’autant plus que j’ai beau écluser la toile et lire un nombre faramineux d’articles sur la maternité, je n’en vois pas tant que ça, des jeunes mamans qui en parlent ouvertement, de ces marques que la grossesse a laissé, que ce soit sur la peau du ventre, sur la poitrine ou ailleurs, qui parlent de tout ce travail de réappropriation de son corps, d’acceptation successive après une première, une deuxième ou une énième grossesse.

dsc_0496

Bref, voilà, je le vis mal. Beaucoup plus mal que la première fois, parce que c’est bien plus tôt, parce que c’est douloureux et parce que je ne sais pas où ça s’arrêtera. Et aussi parce que je suis consciente de tout le reste, de tout le travail que ça va me demander de retrouver un corps dans lequel je me sentirai à l’aise, à nouveau.

Publicités

38 réflexions sur “Chère petite ligne argentée

  1. C’est vrai que je ne lis pas non plus beaucoup d’articles sur le sujet… Je crois que c’est difficile de parler de ces transformations, finalement après la grossesse on fait un peu le deuil de notre corps de jeune fille.
    En tous cas, je te comprends à 100%. Pendant toute ma grossesse j’ai regardé mon ventre s’arrondir, fière de ne voir aucune vergeture apparaitre malgré un ventre énorme (gros excès de liquide amniotique). Et j’aurais mieux fait de ne pas trop y croire : à une semaine du terme (et donc une semaine de mon accouchement) crac ! Je me suis retrouvée avec un ventre de zèbre !
    Aujourd’hui, presque un an après, j’ai depuis longtemps retrouvé mon poids d’avant grossesse (bon ok, pas celui d’avant les essais mais j’y travaille 😉 ) mais mon corps est loin d’avoir retrouvé son aspect d’avant : d’abord j’ai toujours 2 tailles de poitrine en plus, et puis les lignes argentées s’estompent mais n’ont pas disparus (d’ailleurs est ce que ça disparait vraiment un jour ces trucs là ?), mes abdos sont toujours un peu faiblards et j’ai désormais une cicatrice de 19cm (si si mon mari a tenu à mesurer ^^) cachée sous l’élastique de la culotte…
    Mais sais que même si ça risque de ne pas s’arranger avec une ou deux grossesses supplémentaires, je recommencerais les yeux fermés, parce que je sais que de toute façon même si ce sera un peu long, tout rentrera doucement dans l’ordre. (Bon je ne garanti pas que je n’aurais pas quelques coups de déprime si de nouvelles zébrures viennent s’ajouter, mais disons que je suis convaincue de l’esthétisme des maillots une-pièce 🙂 ).
    Je pense aussi que même si peu en parlent, tu n’es pas la seule avec ces peurs là, et c’est bien normal. Notre image, notre corps c’est quand même quelque chose d’important. Alors je te souhaite de réussir à rester en paix avec ton image, et d’arriver à voir ces petites marques comme le témoignage de ton chemin de maman ❤️❤️

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce long commentaire qui me rassure. Je vois que notre vécu est assez similaire, et que, comme moi, tu partages cette ambiguïté entre le fait d’accepter cela comme normal et la difficulté à renoncer à l’image de notre corps d’avant. Comme tu le dis, ça ne nous empêche pas de récidiver, mais malgré tout, ce n’est pas facile, sur le moment, même si on apprend à vivre avec !

      Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas trop chercher sur le sujet car j’avais déjà des vergetures sur les seins avant la grossesse (vive la puberté tardive et soudaine). Pour ma première grossesse … mon ventre à craqué le jour de l’accouchement 😥. Bon, j’ai de la chance, elles sont pâles donc discrètes, une cousine de mon mari en avait des larges et rouge vif, mon angoisse.
    Bon, j’ai tellement craqué pour Feuillet que je suis incapable de dire si j’en ai eu de nouvelles pour LutinCoquin.
    Par contre, ce que j’ai très mal vécu pour ma seconde grossesse, c’est que certes j’avais pris 3kg de plus que pour FeuFolet, mais ça va quand même, il m’a fallu 6 mois pour retrouver un poids correct (je ne parle pas de la silhouette et des abos absent …) là où j’avais mis 6 semaines pour FeuFolet (oui, la nature est injuste).
    Bon courage. J’ai entendu dire que si ça faisait mal/demangeait, c’est qu’il y avait un manque d’hydratation et qu’il fallait boire tout de suite pour prévenir les dégâts … je ne sais pas si ça aide vraiment 🤔

    Aimé par 1 personne

    • Oui, le poids est également une grande source d’angoisse, assez bien partagée, j’ai l’impression. Et j’imagine comme ça a dû être difficile de voir que ton corps ne réagissait pas comme la première fois ! C’est aussi pour ça que cette seconde grossesse me stresse plus, vis-à-vis de l’après : je me doute bien qu’avec les répétitions, ça se passe de moins en moins bien, ces histoires de retour à la normale….!
      Et pour les vergetures, je compatis, et ça me fait du bien à la fois de savoir que je ne suis pas la seule, et que la seconde grossesse n’a pas changé grand chose pour toi, finalement.

      Aimé par 1 personne

  3. Tu le sais, je n’ai (pour le moment) pas de vergetures. Mais vu mon assiduité sur le cremage, il ne serait pas vraiment étonnant que cette grossesse m’en laisse comme mon adolescence sur les cuisses et les hanches. Moi c’est plutôt mon poids sur la balance qui me renvoie à une image de moi que je n’aime pas trop. J’ai moins peur des marques que de ne pas arriver à retrouver la ligne. Pourtant je comprends totalement ton désarroi ! Ce n’est pas facile de voir son corps changé et bien que j’aime ces formes qui me rappelle que je porte un bébé, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter pour après. En tous les cas tu as tout mon soutien.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, en effet, les angoisses sur le poids sont vraiment similaires, et je te comprends tout à fait ! Après, j’avoue que l’aspect indélébile des vergetures me stresse énormément, alors que le poids, même quand c’est difficile de le perdre, que ça mine le moral et qu’on n’y arrive pas toujours (il me reste mes derniers kilos résiduels d’avant ma première grossesse, d’ailleurs), je me dis qu’il y a toujours un espoir ! 😉

      J'aime

  4. Pas facile de gérer ces transformations ! Le corps évolue tellement pendant la grossesse que c’est difficile de se projeter dans l’après je trouve… Entre la prise de poids et les vergetures : dur, dur…
    Pour le moment, j’ai été épargnée au niveau des vergetures, mais vu comme je gonfle en ce moment, je ne serai même pas surprise que ça craque ! Malgré le fait que je masse, huile régulièrement.
    Ma prise de poids par contre : aïe, aïe ! Je n’arrive pas à m’approprier ce corps qui s’arrondit ! Je ne mange pas avec excès et pourtant la balance grimpe, grimpe … (Et je me fais houspiller par la sage-femme aux rendez-vous !) Du coup, j’ai vraiment peur pour l’après ! Comment vais-je me réapproprier mon corps ? Perdre ce poids pris ? Quelle silhouette vais-je avoir ? Et effectivement, peu d’articles en parlent. Mis à part certains discours moralisateurs, je trouve que ce n’est pas évident de trouver des informations pertinentes….
    Alors merci pour cet article !

    Aimé par 1 personne

    • Oui, comme tu dis, on culpabilise, le discours médical ne nous aide pas, alors que c’est déjà tellement difficile de s’approprier ce corps sans cesse en évolution. Et pour l’après, ben…. sans vouloir te stresser ou te démotiver d’avance, ça dépend énormément, selon les femmes, selon les vécus et le début de vie à trois (ou à plus), ça peut être rapide ou prendre du temps. Bref, je crois que c’est une nouvelle aventure à chaque fois, et qu’il n’y a pas de règles.
      Bon courage à toi !

      Aimé par 1 personne

  5. On regarde one born every minute (la version uk de baby boom où on montre plus) et j’ai été choquée au début de voir le nombre de femmes tigrées par leur grossesse donc ❤
    (après, moi, j'en ai déjà pleiiiiin sur les cuisses, les fesses et les seins sans avoir eu de grossesse et ça non plus, on n'en parle pas… Ce n'est pas réservé aux femmes qui ont été en surpoids ou enceintes les vergetures donc)

    Aimé par 1 personne

    • Hihi ! Merci pour ton commentaire décomplexant ! Et oui, en effet, je crois qu’il s’agit aussi d’un écart entre la réalité et les images qu’on nous montre : tous ces magnifiques ventres ronds lisses, roses, et parfaits de femme enceinte, ils sortent d’où ? Pourquoi personne ne montre les poils et la ligne brune, les vergetures et le reste ?! 😉

      J'aime

  6. Je suis à 10 jours du terme de ma seconde grossesse. J’avais pris énormément de poids pour la 1ère (+ de 20kg!!) mais mon ventre s’en était plutôt bien remis (il faut dire que je n’ai jamais eu un ventre ultra plat :-)). Pour celle-ci, beaucoup moins de kilos, mais un ventre énooooorme et depuis quelques semaines… des vergetures qui sont apparues :-(.
    Et bien je ne le vis pas bien du tout non plus ! ça gratte, ça tire… et j’avoue me demander dans quel état je vais me retrouver ;-). Évidemment je pense en premier lieu au bébé et à sa santé; mais ce serait mentir que de dire que cela m’est complétement égal ! Tu as raison, il y a peu d’articles sur le sujet … et autour de moi j’ai l’impression que personne n’a été concerné … alors que ça ne doit pas être si exceptionnel !! Mais c’est sans doute le genre de chose qu’on a plus envie de cacher que d’exposer au grand jour 😉 Merci en tout cas de partager ça, sois rassurée, tu n’es pas la seule !!

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ce que je ressens : ça ne doit pas être si exceptionnel, mais pourtant, je n’ai pas non plus l’impression que beaucoup de femmes soient concernées dans mon entourage ! Ça me paraît fou !
      Et comme tu dis, cet inconfort qui nous ramène à nos angoisses, ce n’est pas facile à gérer. Bien sûr, bébé passe avant tout, mais comment oublier et mettre de côté totalement tout le reste ?
      Bref, ça me désole que tu vives ça, mais comme tu le dis si bien, ça rassure également de voir qu’on n’est pas la seule ! Bon courage !

      J'aime

  7. Bon, je vais pas parler de vergetures, mais cet article me renvoie quand même à pas mal de questions que je me pose en ce moment. Comme tu le sais j’ai beaucoup grossi pour cette seconde grossesse (à tel point que je n’ose plus monter sur la balance, j’ai vraiment peur qu’elle m’indique que j’ai dépassé les vingt kilos de pris), et je me demande comment je vais en sortir… Sans doute avec beaucoup de kilos à perdre, alors que pour Choupie ça n’avait qu’une question de semaines, peut-être même de jours pour que je retrouve mon poids et ma silhouette.

    Et c’est très bête, mais ça m’angoisse surtout vis à vis de mon mari. Sans pour autant être attiré par la maigreur, je sais qu’il n’aime pas les rondeurs, et j’ai vraiment peur qu’il ne me trouve plus jolie avec ces quinze kilos qui me resteront sur les bras quand j’aurai accouché. Et ayant l’intention d’allaiter, je sais que je ne pourrai pas réduire non plus d’un coup ce que je mange actuellement pour me sentir en forme, il reste hors de question de jouer avec la santé du bébé pour perdre (ou ne pas prendre) quelques kilos.

    Voilà mes préoccupations honteuses du moment. Je sais qu’elles sont complètement anti-féministes, que je ne devrais pas me préoccuper autant de ce que pense mon mari et assumer mon corps (surtout après deux enfants : c’est bien moi qui il y a quelques mois disais que je m’attendais à le voir changer après cette grossesse et que c’était normal), mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il n’a pas signé pour une moi avec quinze kilos de plus, et que même s’il continuera à m’aimer (j’espère), il ne me désirera plus autant. Et puis même moi, comment je vais apprivoiser une silhouette que je n’ai jamais eue, si ces kilos ne partent jamais ? Est-ce que je vais devoir refaire toute ma garde-robe en deux ou trois tailles au-dessus ?

    Bref, je ne peux pas comprendre (pour le moment, mais attendez, je n’en suis qu’à 7 mois !) les vergetures, par contre je peux comprendre la crainte vis à vis du corps après grossesse, cette sensation qu’on sera changées irrémédiablement. Même si je m’y attendais, si je l’acceptais dans l’absolu, je dois avouer que plus la perspective se rapproche, plus je trouve que c’est un deuil un peu dur à faire quand on est pas encore ou tout juste trentenaire, celui de son corps de jeunesse.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je vois que je retrouve la même source d’angoisses chez toi, avec la prise de poids, que pour moi avec les vergetures : cette impression que c’est irrémédiable, qu’une page se tourne et que, même si on était prêtes à prendre le risque (bien sûr, que ça vaut le coup, on ne remet pas ça en question !), c’est tout de même une étape, une transition douloureuse à vivre.
      Comme toi, j’appréhende la suite, et je ne pense pas que ces angoisses soient si futiles, et encore moins qu’elles soient antiféministes : bien sûr que c’est important de se trouver belle dans les yeux de celui qui partage notre vie ! Il en va de notre équilibre, en tant que couple, famille et femme aussi. Et c’est d’autant plus difficile quand le temps paraît l’épargner, lui (Mister F. ayant, j’ai l’impression, la même physionomie que Papa-Chat, je pense qu’ils sont assez semblables à ce sujet 😉 ).
      Merci pour tes mots qui me montrent que cette petite ligne argentée, qui m’embête et me turlupine, rassemble juste les angoisses naturelles liées à notre état. Bon courage à toi ❤

      J'aime

  8. C’est vrai que c’est un sujet dont on ne parle pas assez mais la grossesse transforme notre corps et il faut se le réapproprier. J’ai été épargnée par les vergetures pour ma première grossesse et là je ne suis qu’à 5 mois alors je ne sais pas comment cela va évoluer. Je crois que l’on est pas toutes égales suivant l’élasticité de notre peau. Mais on peut toujours essayer de prévenir en s’hydratant beaucoup même si cela ne marche pas à tous les coups. Comme beaucoup, ma plus grande inquiétude reste la prise de poids et la peur de ne pas retrouver la silhouette de mes 20 ans, que j’ai déjà perdu un peu il faut bien l’avouer. J’ai eu beaucoup de mal à accepter mon corps après l’accouchement, celui-ci a d’ailleurs pas mal fait le yoyo, j’avais bien perdu tous les kilos 2 mois après l’accouchement puis avec l’allaitement ou je ne sais pour quelle raison j’en ai repris 5 que j’ai reperdu après de nombreux mois. Pour autant, mon ventre n’ a pas retrouvé toute sa fermeté d’avant. Et je fais toujours une taille de plus. Il faut dire aussi que depuis que suite à une grosse période de stress, j’avais pris 10 kg l’année précédant ma première grossesse que je n’ai toujours pas perdu. 😦 J’ai enchaîné les grossesses alors je ne me suis pas non plus beaucoup investit pour les perdre en me disant que je m’en occuperais après la naissance du 2e. Et j’espère prendre un peu de temps après la naissance pour me remettre au sport et raffermir mon corps. Et puis avec deux enfants en bas âge, je me dis que le rythme sera plus soutenu, que ça devrait nous faire perdre des calories. J’aime beaucoup ta vision de ta vergeture comme symbole de la naissance de ta puce, ce miracle de porter la vie et de donner naissance à son enfant. On en sort forcément changée physiquement et mentalement mais ce qu’on accomplit est tellement beau et magique.

    Aimé par 1 personne

    • Je vois que beaucoup d’angoisses se cristallisent autour du poids pris pendant la grossesse, et qui s’accroche longtemps après. Comme toi, j’avais réussi à perdre rapidement, mais les mois suivants la naissance, j’ai à nouveau pris 4 à 5 kg, ce que j’ai très très mal vécu. C’est difficile d’accepter de voir sa silhouette changer, pendant la grossesse, mais bien évidemment par la suite, où on n’a même plus l’excuse d’un bébé qui nous habite…. Et forcément, quand on enchaîne deux grossesses, comme toi, les choses sont retardées. J’espère que tu arriveras à te retrouver, doucement mais sûrement, avec tes deux petits dans les pattes ! 😉
      Bon courage !

      J'aime

  9. Je n’ai pas eu de vergeture pendant ma grossesse. J’ai été plutôt surprise. J’ai une peau sèche, fragile et fine. Pour moi la crème est obligatoire même en dehors de la grossesse. En plus j’ai tout pris dans le ventre. Pour moi les vergetures étaient un passage obligé, je ne m’étais même pas poser la question d’en avoir ou pas, je savais que j’en aurai. Et en fait non !! J’en ai été la première surprise. A voir lors d’une deuxième grossesse, peut-être que je serais moins chanceuse.
    Il est toujours difficile de voir son corps changer. Je compatis.

    Aimé par 1 personne

    • Alors que moi, c’est l’inverse ! Je n’ai jamais eu de problèmes de peau sèche, et j’ai fais attention à bien hydrater. Mais comme toi, j’ai tout pris dans le ventre et ça n’a pas loupé. 😦
      Mais oui, accepter de voir son corps changer, quelque soit les changements, d’ailleurs, c’est toujours difficile.

      J'aime

    • Merci, ma belle ! Oui, c’est vrai qu’en ce moment ça me pèse, ça tourne en boucle dans ma tête. Je sais que ça va aussi me passer et que je vais m’y faire, mais j’avais besoin et envie d’en discuter ici 🙂

      J'aime

  10. J’ignorais qu’une vergeture pouvait être douloureuse.
    A ma grande surprise, je n’en ai pas eu pour a première grossesse. Je pensais pourtant que j’en aurais vu que j’ai la peau claire, et que j’en ai plein de mon adolescence, sur les seins, les hanche, les cuisses….et que ma mère a le ventre tout zébré. Je me suis tartiné de crème, mais je ne suis pas sure que ça soit vraiment ça qui ait joué. pour ma deuxième grossesse, je n’ai pas pris le temps de me tartiner mais comme j’ai pas tant grossi que ça, je ne vois rien non plus. Après faut voir les seins, ils font encore du yoyo avec l’allaitement.
    Oui parce que moi c’est les seins qui en ont pâtis. ils étaient déjà pas fiers avant, mais après le premier bébé, ils ont franchement tirés la gueule. Là ils sont plein de lait, alors ça ca, pour l’instant…
    Sinon moi j’ai une jolie ligne rouge en dessous de la culotte. Ca avait tellement mal cicatrisé que la gynéco a dit que ça ressemblait à un pneu… là on l’a reprise avec ma deuxième césarienne mais je sens qu’elle est déjà bien épaisse…..

    J'aime

    • Merci pour ton témoignage ! C’est vrai que je me focalise sur mes vergetures, mais il y en a des tas, de ces changements d’après grossesse qu’on aimerait voir disparaître, et qui jouent les squatteurs.
      Je n’ai pas eu l’impression que l’allaitement ou la grossesse aient modifié mes seins, mais je sais, pour avoir entendu plusieurs amies m’en parler, que ça peut être très marqué chez certaines femmes. A vrai dire, je n’ai pas non plus voulu faire d’inspection trop poussée, de peur de découvrir des changements ! 😉
      Quant aux cicatrices de césarienne, je crois que c’est encore une toute autre histoire, bien plus intime, qui nous renvoie à l’accouchement en lui-même, à la manière dont bébé est venu au monde, et j’ai le sentiment que ces marques peuvent être encore plus chargées, émotionnellement. Je sais aussi que cette deuxième naissance a été plus que chamboulée, pour toi, pour vous, et même si, par pudeur, je n’ai pas encore osé commenter tes articles qui en parlent, sache que je pense beaucoup à toi et t’envoie tout mon soutien pour ces premières semaines délicates ❤

      Aimé par 1 personne

  11. Ce corps qui change et cette difficulté de l’accepter… Je compatis, je l’ai très mal vécu pour ma 1ere grossesse car j’ai pris plus de 20 kg, j’étais toute bouffie, je me suis fait sermonnée moulte fois par le personnel soignant, et même si j’ai perdu 10 kg en accouchant, je n’ai perdu les 10 suivants que 1 an après… quand j’ai eu fini d’allaiter! ( et oui tout le monde te dis que quand tu allaites tu fonds et bien pour moi c’était faux! Et j’ai vraiment déprimé si bien que j’ai donné la quasi totalité de ma garde robe persuadée que je ne reviendrais jamais à mon poids d’avant grossesse). Bien entendu avec ces 20 et plus kg j’ai « craqué » aussi, sur les fesses et les cuisses que je n’huilais pas (persuadée que pendant une grossesse on ne prend que du ventre, non?- naïveté quand tu nous tiens!)
    Cette fois je suis plus sereine car je sais que le poids que je prends, c’est physiologique, j’en ai besoin, je fuis les discours sur les « 12 kg max » et « l’importance de faire du sport ». Je me fais plus confiance.
    Je pense que notre société est très dure envers les femmes enceintes et jeunes mamans. Il faut encore une fois rentrer dans la norme et les ventres mous, flasques et vergetures ne sont pas acceptés, sous peine de passer pour la feignasse qui ne fait aucun effort (discours que je trouve horripilant). Alors que c’est plutôt ça la norme! Quelle femme ne gardera pas des traces de sa/ses grossesses (vergeture, poids, seins…?) Pourquoi en serait-elle moins belle?
    Une photographe a fait un travail sur le corps des mères après la grossesse… je te mets le lien, personnellement je trouve cela très beau et tellement… naturel!
    http://www.ohmymag.com/femme/une-photographe-montre-les-effets-de-la-grossesse-sur-le-corps-des-femmes_art84462.html
    Plein de courage et de pensées positives pour toi dans ce travail long et difficile que représente parfois l’acceptation de ce nouveau « soi ».

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce lien ! Comme tu le dis, c’est surtout l’incohérence avec les images dont on nous abreuve et la réalité qui rend tout cela difficile à vivre. Et pourtant, même en en étant conscient, c’est difficile d’échapper à cette pression, tu ne trouves pas ?
      En tout cas, à te lire, j’ai l’impression que tu as bien évolué entre tes deux grossesses, et que tu as gagné cette sérénité qui me manque encore. Le discours du personnel médical est tellement pesant, sur le poids pris ! Pourtant, j’étais bien loin des max, avec mes pauvres 8 kilos au compteur, diabète gestationnel oblige ! Et cette fois-ci encore, même sans diabète, on me met la pression là-dessus. J’essaierai de repenser à ton exemple, à la prochaine remarque négative qu’on me fera : merci ! 🙂

      J'aime

  12. J’ai pas eu des vergetures pour mes deux grosses bien que j’aie pris plus de 20 kilo à chaque fois, mais je comprends tout à fait tes émotions. Pour moi, il était dur d’accepter le fait que pendant un moment mon corps ne m’appartient pas vraiment car je le partage avec un autre être vivant. Je pense que c’est en partie à cause de ca qu’on a du mal à accepter les changements du corps – c’est parce que il change en fonction de besoins de quelqu’un d’autre et pas de nôtres …
    Bon courage à toi, sache que ça va pas durer longtemps et tous les grossesses finissent par un accouchement. Tu auras ton beau bébé et tu seras au anges. Gros bisou

    Aimé par 1 personne

    • Tu as peut-être raison, en effet : c’est plus dur de l’accepter parce que ces changements, on n’y est pour rien, ils viennent de la présence de ce petit bébé dans notre ventre, et des hormones qui l’accompagnent, et finalement, on ne peut vraiment pas y faire grand chose. Je pense aussi que c’est la rapidité de tout cela qui rend les choses encore plus difficiles à vivre : les changements pendant la grossesse et après la naissance sont vraiment rapides, violents et impressionnants. Comment ne pas se sentir perdue ?

      Aimé par 1 personne

  13. J’en ai eu pour ma 1ère grossesse, et ça a été dur d’accepter qu’elles seraient là pour la vie – j’ai eu beaucoup de mal à me mettre en maillot 2 pièces à la plage… Pour la 2ème ça n’a pas empiré, elles étaient là, elles sont restées et finalement je m’y fais bon gré mal gré. J’espère que tu arriveras à te réapproprier ton corps, à faire la paix avec toi-même. C’est vrai qu’on n’en parle pas beaucoup de ces modifications du corps, on dit vraiment adieux à notre corps de jeune fille…

    Aimé par 1 personne

  14. Ah ! On a « exactement » la même marque ^^ La seule trace de ma grossesse précédente, c’est cette minuscule vergeture au dessus du nombril, apparue dans les derniers jours avant l’arrivée de Croquette. Elle est tellement petite et invisible qu’elle ne me perturbe pas réellement. Par contre, comme toi, et ça m’a surprise, elle me démange depuis quelques semaines :/ Je la surveille étroitement, sachant pertinemment qu’on ne peut rien faire contre !
    Je constate également qu’il y a très peu d’articles sur le corps de la maman. Initialement je voulais faire un article sur les conséquences physiques post-grossesse mais la nature m’a largement épargnée et choyée, en dehors de cette vergeture unique. Un an après la naissance, lors d’un spa, mes copines ont halluciné en constatant que c’était moi, la seule maman, qui avait le corps le plus ‘fit’… Je me suis donc dit qu’un tel article n’allait que risquer de déprimer les autres (futures) mamans ou de leur mettre la pression et que cet article ne servirait à rien.

    Aimé par 1 personne

    • Oh ben ça alors ! Quelle coïncidence ! Et ça me rassure de savoir que toi aussi, elle te démange, cette petite marque !
      Tu as l’air de bien mieux le vivre que moi, par contre ! Tant mieux, profites-en bien, et j’essaierai de penser à ton attitude pour me consoler, les prochains coups de déprime ! 😉

      J'aime

      • (bon je m’aperçois à la relecture que mon commentaire était limite arrogant, en fait… il n’a évidemment pas du tout été voulu comme ça ! x( c’était plus une réflexion « si c’est pour montrer que rien n’a changé, autant ne rien dire ». Bref, je m’enfonce, je crois.)
        Je ne sais pas si c’est ton cas mais j’ai déjà des vergetures de croissance sur le haut des cuisses/bas des fesses, que j’ai obtenues vers 16 ans 😉 Du coup, entre elles bien blanches qui s’étendent d’un côté à l’autre et la mini rosée qui fait 1/2 cm sur le nombril bah… c’était facile de relativiser !
        Dans l’absolu, dis-toi que ce n’est qu’une infime marque qui n’est probablement visible que de toi seule. Et même si ça s’aggrave (gniii cette démangeaison, je trouve que ça sent le sapin !), je crois qu’on doit se dire que ce n’est qu’une preuve de plus qu’on a mis au monde deux magnifiques petites créatures, les plus belles choses sur terre. Ca valait bien une vergeture ou deux 🙂 Ou cent. Violettes.

        Aimé par 1 personne

        • Oh non, je n’ai pas du tout pris ton précédent commentaire comme arrogant ! Au contraire, ça m’a fait du bien de voir que pour toi, ce n’était pas du tout un problème, alors qu’on est visiblement exactement dans le même cas. Ça m’a permis de relativiser ! 🙂

          J'aime

  15. ohlala ici, mon ventre a totalement craqué une ou deux semaines avant d’accouché.
    C’est une armée de petites lignes argentées qui le parcourent. Enfin je dirai plutôt violettes puis blanches..
    Elles ne partiront jamais je le sais, je suis zébrée à tout jamais !
    Courage !

    Aimé par 1 personne

    • Oh je suis désolée pour toi ! Même si ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule ! Est-ce que tu as l’impression qu’elles ont évolué, ces petites lignes, pendant ta nouvelle grossesse ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s