Un an et demi

P1000299

Oui, aujourd’hui ma Poupette, tu as 18 mois : un an et demi.

Ce demi est très important, parce qu’en 6 mois, je t’ai vue doucement passer du grand bébé à la jolie petite fille, charmeuse et coquine, de plus en plus bavarde et de plus en plus décidée.

Je n’en reviens pas du chemin parcouru ! Très régulièrement, des souvenirs de l’année dernière à la même époque me reviennent par flash : tu sortais alors tout juste de la phase nourrisson, et te découvrir mobile, volontaire et tenace était déjà un sacré changement dans notre vie ! Je me souviens de tes petits bras potelés sur lesquels tu poussais avec acharnement pour réussir à avancer de quelques centimètres. Je me souviens de tous les roulé-boulés que tu faisais pour pouvoir te déplacer plus rapidement : une fois à l’arrêt, tu levais ta petite tête, toute étonnée et impatience de découvrir où jusqu’où tu avais réussi à aller !

Et maintenant, tu es devenue une vraie petite fille ! Certes encore une toute petite fille, mais on ne s’y trompe plus : tu affirmes tes envies, tu clames ta joie, tu cours, tu tombes, tu te relèves, tu escalades, tu ris, tu papotes, tu dessines, tu câlines, tu bisouilles, tu fais des bulles dans le bain et tu veux tout faire toute seule !

Quel bonheur de te voir grandir, de voir ta personnalité s’affirmer, de découvrir ton caractère, de t’entendre chantonner, d’apprendre à connaître ce que tu aimes (mettre tes chaussures), ce qui te fait peur (le chat, depuis ta mésaventure bretonne), ce que tu redoutes (le mouche-bébé) et ce qui te rend folle de joie (au choix, les yaourts, le bruit de la clé dans la serrure quand papa rentre du travail, le bain ou les tétines le soir, avant d’aller au lit).

Te voilà à mi-chemin entre l’enfant et le bébé. Tu te cherches, tu évolues à toute vitesse, tu changes et en quelques jours, tu montres des progrès aussi gigantesques que soudains. Mais j’ai également l’impression que cette période d’intenses changements t’épuise : parfois, tu ne sais plus bien si tu as envie de faire toute seule ou d’être aidée. Alors tu pestes, tu pousses tes petits cris de moineau et ça devient tout un art que de réussir à t’aider sans te donner l’impression de faire à ta place. Quel travail que de devenir grande !

J’essaie de t’aider au mieux dans cette période de transition : je vois bien comme parfois tu te sens frustrée de ne pas réussir à enfiler tes chaussettes toute seule ou de ne pas comprendre pourquoi cette fichue gommette ne veut pas sagement aller rejoindre les copines sur la feuille et reste fermement collée à ton doigt ! Parfois, tu m’écoutes en me regardant avec tes grands yeux noirs, et j’ai l’impression de voir les rouages qui tournent à 100 à l’heure dans ton petit crâne. Mais d’autres fois, tu n’as pas la patience d’attendre et de comprendre, alors tu te laisses déborder, et tu piailles, tu râles. Pas facile, la vie de grand bébé : trop grande pour te faire câliner, mais trop petite pour être tout à fait autonome.

Je te vois hésiter entre l’envie de rejoindre les enfants qui courent sur la place devant la maison, et celle de rester sagement cramponnée à ta poussette, marchant seule comme une grande, mais restant prudemment dans le périmètre maternel. Je t’observe avec amusement tester les limites de ta témérité, de ta patience et de ta ténacité. Je ris sous cape et m’émerveille de tes progrès.

Pendant toute ta première année, j’ai eu le désagréable sentiment que le temps me filait entre les doigts. Tu évoluais tellement vite, que chaque instant loin de toi me paraissait futile et incongru : comment accepter de ne pas être là pour t’observer faire toutes ces découvertes ?

Heureusement, je réalise que ce sentiment s’est peu à peu calmé. Je me rends compte qu’à chaque âge, à chaque étape de ta vie, les découvertes et les nouveautés vont continuer à remplir nos journées. Te voir grandir, apprendre à marcher et plus récemment, à te faire comprendre me permet de réaliser que, même si le temps continue à filer, il y a des milliers de choses à vivre à tes côtés, et que tous ces petits bonheurs du quotidien, tu vas nous les offrir encore pendant bien des années !

Évidemment, mon petit coeur de maman imparfaite qui aimerait te garder égoïstement pour lui seul éprouve un léger pincement à chaque nouveau petit progrès…. Mais n’y fais pas attention et continue à grandir, ma ChérieChou, car tu peux être sûre d’une chose : je ne peux m’empêcher d’être fière de la toute petite fille que tu deviens.

Ta maman qui t’aime

P1000457

 

 

 

 

Publicités

18 réflexions sur “Un an et demi

  1. C’est une très belle déclaration d’amour à ta si mignonne petite fille. C’est tellement beau de les voir grandir et évoluer (je dis ça en tant que tante, j’imagine que c’est différent en tant que maman). Bon 18e mois à CherieChou 🙂

    J'aime

    • Merci pour ton petit mot. 🙂
      Mon expérience de tata puis de maman m’a appris qu’on est encore plus estomaqué par les progrès de son propre petit bout à soi : le fait de le voir au quotidien nous empêche de réaliser les milliers de mini-progrès au jour le jour et quand on prend enfin le temps de se poser, on se prend une belle claque en réalisant le chemin parcouru ! Alors qu’en tant que tata j’ai l’impression de mieux réaliser les progrès de mes petits neveux et nièces. Mais bon, si j’ai bien suivi, tu vois Choupi presque tous les jours, alors c’est peut-être encore différent pour toi ?
      Et comme tu dis, c’est magnifique d’assister à ces minuscules métamorphoses quotidiennes….!

      J'aime

  2. Bon mois anniversaire à ChérieChou !!! Très belle déclaration !!! C’est vrai que la première année passe super vite et après cela se calme un peu (mais ça passe quand même super vite).

    J'aime

    • Oui, cette première année est terrible pour ça : on s’absente 2h et on a l’impression d’avoir déjà tout raté ! 😉
      Mais clairement, je te le confirme, le rythme se calme peu à peu : c’est ma belle-sœur qui m’avait rassuré là-dessus, l’année dernière quand je rechignais à reprendre le travail…. Ça m’avait déjà bien soulagée à l’époque, ce discours, et oui, elle avait raison !
      Mais comme tu dis, ça passera quand même toujours trop viiiiiiiiite !!

      J'aime

  3. Elle est trop belle 🙂 Le début de l’article, c’est exactement ce que je vis avec Petit Prince en ce moment ! Impossible qu’il reste maintenant sur le dos sur son tapis d’éveil… Il se met sur le ventre et essaye de s’en échapper même s’il est loin de maitriser encore le quatre pattes 🙂 Comme toi, je ressens l’impression de louper des choses en n’étant pas toujours avec lui, et je suis rassurée de voir qu’on peut s’y faire. Je me dis pour me consoler qu’il a besoin d’être avec d’autres personnes sinon notre relation resterait trop exclusive et ne serait peut-être pas bonne ni pour lui comme pour moi.

    J'aime

    • Merci ! 🙂
      Oui, c’est ça, Poupette avait exactement l’âge de Petit Prince, sur les premières photos ! Et c’est vrai qu’à cette période, ils changent à une vitesse tellement faramineuse qu’on a l’impression de tout louper. Mais je te le promets, ça se calme ! (même si, moi non plus je n’y croyais pas à l’époque !)
      Et oui, tu as bien raison, ton bébé va bénéficier de toutes les relations avec les autres adultes et les enfants qui composent son entourage, et c’est une superbe richesse à lui offrir.
      Même si, tu as raison, on a quand même envie de les garder pour nous, nos chers petits bouts….

      J'aime

  4. Une bien jolie déclaration. Comme je te comprends, nos enfants grandissent tellement vite !!! Je te rejoins sur tous les points, ton article, ta déclaration clame tout ce que je peux aussi ressentir à l’égard des progrès de ma Chouchou, qui a presque le même que ta ChérieChou puisqu’elle atteindra ses 18 mois le 22.
    Voir nos enfants apprivoiser la vie peu à peu peut nous faire peur mais ça nous rend tellement fière.
    Au passage ta petite est super jolie !! Une vrai coquine sur les photos 🙂

    J'aime

    • Oh génial, nos petites filles ont exactement le même âge ! 🙂
      Et oui, c’est exactement ça, un mélange d’appréhension et une terrible envie d’arrêter le temps, mais une telle fierté devant leurs petits progrès quotidiens….!
      Hihi ! En effet, ces derniers temps, Poupette est de plus en plus coquine : je crois qu’elle commence à tester ses charmes ! La tienne aussi fait ça ?

      J'aime

      • Ohhh oui, elle va même jusqu’à faire la « boudeuse » quand on lui refuse quelque chose et dés que l’on cède (ce qui arrive il faut se l’avouer 🙂 ) et bien elle vient nous voir pour nous faire un bisou !! Une vrai charmeuse
        Elle se fait de plus en plus comprendre, en ce moment elle ne sort des mots du jours au lendemain, on est charmé quand on entend ces petits sons sortir.
        Elle m’émerveille aussi quand je vois comment elle joue a la poupée, une vrai petite maman, je fond …

        Aimé par 1 personne

        • Oh ben oui, en effet, elle vous sort le grand jeu ! Je trouve ça tellement adorable : je fonds à chaque fois ! 🙂
          Et pour les premiers mots, c’est génial, à chaque nouveauté, on ne peut s’empêcher de trouver ça trop mignon (oui, complètement gagas, ici aussi ! 😉 )
          Ahah, la poupée c’est exactement pareil ici aussi : ça doit être l’âge ? Je trouve ça tellement chouuuu !
          Bon, je vois que j’ai trouvé une copine de gagatitude : ça me fait plaisir ! 😉

          J'aime

  5. Bien sûr que le et demi est important, ils grandissent tellement vite 😉 Et ce n’est pas fini ! 18-24 mois, c’est la transition bébé-enfant, et c’est fascinant à voir !

    Elle est super mignonne, en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Ton article est très beau, j’en ai des frissons dans le dos 🙂 Et encore une fois ta fille est très mignonne !! J’hallucine aussi de voir les progrès de mon bébé et je suis très intriguée de savoir que dans quelques mois il aura acquis tel ou tel capacités. C’est vrai que la transition bébé à enfant doit être passionnante à observer !

    J'aime

    • Merci, Madame Vélo !
      Oui, je pensais, naïvement, que la période maman-gaga prenait fin, à un moment donné, mais en fait non, elle semble perdurer un bon bout de temps (vivement l’adolescence ! 😉 )
      Oui, à tout âge, les progrès de nos petits sont impressionnants !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s