Ecrabouiller les escargots

DSC_0245[1]

Ami(e) des petites bêtes, ne pars pas en courant ! Je te rassure tout de suite, je n’ai pas passé le week-end à apprendre à Poupette à sauter sur les escargots.

Non, le week-end dernier, nous avons fait de la pâte à modeler !

Et oui, je la laisse trois jours à mes parents, et je la retrouve avec des tas de nouveaux mots dans sa besace : avant d’aller chez eux, elle faisait tout juste le cri des animaux (et encore, pour le chat, il fallait le savoir….), mais voilà que ma mère me soutient qu’elle sait dire « escargot » ?! Comme je me montre sceptique, elle m’explique que c’est en faisant des petits escargots en pâte à modeler que le déclic est venu : qu’à cela ne tienne, je m’y attelle !

Résultat des courses, en effet, Poupette clame gaiement un clair « CAGO » quand elle voit la jolie petite bestiole que je lui modèle, et s’empresse de l’écrabouiller joyeusement sous sa petite menotte. Comme quoi, parfois, changer d’environnement et devoir se faire comprendre différemment, ça peut déclencher certains apprentissages !

J’avoue que c’est un des grands bonheurs de la voir grandir. Pouvoir partager avec elle de petites activités, aussi simples et banales que faire de la pâte à modeler, me remplit de bonheur. C’est probablement mon côté hyperactif qui parle, mais c’est vrai que pendant sa première année, je trouvais parfois dommage de ne pas pouvoir plus interagir avec elle, de ne pas être capable de plus la stimuler ou de lui proposer des activités variées. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’étais ravie qu’elle soit en crèche, où des professionnelles expérimentées et des tas d’enfants étaient là pour jouer avec elle et lui faire découvrir le monde, mieux que je n’aurais probablement su.

Du coup, évidemment, maintenant qu’elle court partout, il ne se passe pas un week-end sans qu’on sorte au parc où elle se fait une joie d’escalader tout ce qui lui passe sous la chaussure. Elle court, elle grimpe, elle tourne. Si un enfant a le malheur d’abandonner son vélo ou sa trottinette à l’entrée du square, elle fonce dessus pour en faire la révision technique (cette enfant a une passion pour les vis et autres écrous : mais d’où cela lui vient-il ?) et, accessoirement, essayer de repartir avec.

Lorsqu’il fait moins beau, on ruse, et on file à la médiathèque pour lui proposer de choisir les livres de la semaine. Elle aime pouvoir prendre un livre et choisir dans quel coin elle va pouvoir s’installer pour le feuilleter : le gros pouf où on peut se jeter, ou la petite table avec ses chaises, ou encore le canapé ou les fauteuils tout ronds ? Il faut dire qu’il y a le choix !

Depuis qu’elle arrive à se concentrer quelques dizaines de minutes d’affilée, on en profite aussi pour faire des activités à la maison : pâte à modeler, comme ce week-end, mais aussi pâtisserie (il ne faut pas avoir peur des bouts de coquille d’oeuf dans la pâte, par contre !), dessin, peinture à doigts. J’essaie de diversifier et je sens que ça lui plaît, qu’elle est clairement intéressée et demandeuse. J’en profite (et son papa aussi, d’ailleurs !).

Et quand en plus, ces petites activités nous permettent de voir les petits progrès de Poupette, c’est encore plus gratifiant ! Car depuis cette séance de modelage de petites bêtes, Poupette montre beaucoup plus l’envie de répéter les mots que l’on prononce : ce soir, en voyant le chat s’étirer sur le canapé, elle a pour la première fois essayé de dire « chat », ce qui s’est fini en un fier « kaaaaa », au lieu d’imiter son miaulement.

Oui, c’est un pas de fourmi, mais que voulez-vous, on ne se refait pas : j’étais fière comme un paon (ou une maman paonne, plutôt !).

DSC_0215[1]

Et vous, qu’est-ce que vous faites pour occuper vos petits, au quotidien ? Est-ce que certaines activités les stimulent particulièrement ? Est-ce que vous aussi, vous courez à droite et à gauche tous les week-ends pour occuper cette petite boule d’énergie que vous avez pondu ? Ou c’est juste moi qui ai tiré le gros lot ?

Publicités

7 réflexions sur “Ecrabouiller les escargots

  1. Ton article est trop chouette 😀 Je suis plutôt hyperactive aussi et je me dis souvent : tiens quand bébé sera là on pourra faire ci, aller visiter ça. J’ai déjà repéré plein d’ateliers et d’activités sur Lille. Mais il va falloir que je sois encore un peu patiente et que je profite d’abord des étapes qui arrivent avant 😉 En tout cas ta puce est vraiment trop choupi ! Je craque !

    J'aime

    • Ahah ! Je me reconnais vraiment : moi aussi, je n’arrête pas de me projeter en m’imaginant lui faire découvrir telle ou telle activité ! Comme tu dis, il va encore falloir patienter un peu, pour toi, mais tu as raison, un peu de repérage ne fait jamais de mal à personne ! 😉

      J'aime

  2. J’adore les petites photos ! Ici, elle ne dit pas « escargot » du tout… faut dire qu’elle n’a pas l’occasion d’en voir beaucoup. Pour elle, la vie, c’est les « chats » (on essaie de se persuader qu’elle dit « chien » aussi, mais ça se ressemble tellement dans la bouche d’un bébé !) et les « caya » (comprendre les « canards », comprendre tous les oiseaux sans distinction). Les lions à la télé, ce sont des « chats » et les pigeons à la fenêtre, ce sont des « cayas ».

    Bref, pour les activités, ici, on reste très basiques, surtout lecture, dessins et légos 😉 Faudrait qu’on investisse dans de la pâte à modeler. Et moi aussi j’aime bien qu’elle aille chez sa nounou et au relais assistantes maternelles (à la crèche, donc) pour voir du monde et faire des activités différentes qu’à la maison 😉

    Et les escargots, moi, quand j’étais petite, je les écrabouillais pas, je les… mangeais. Crus. Vivants, même. Eh oui. Et une vingtaine d’années plus tard, je suis devenue végétarienne… comme quoi, ne t’en fais pas, ta fille n’est probablement pas une psychopathe en puissance 😉

    Aimé par 1 personne

    • Ahahah ! Sérieusement ? Tu mangeais les escargots crus et vivants ?????? Trop drôle ! Et oui, une sacrée anecdote à raconter pour la végétarienne que tu es devenue ! 😀

      Merci de me rassurer sur l’équilibre psychologique de ma fille : j’avoue que, parfois, je m’interroge. Quand elle était tout bébé et qu’on sortait au parc pour aller voir mes copines de maternité et leurs propres petits bébés tous frais, il y avait toujours un moment où l’un se mettait à pleurer, suivi d’un deuxième, puis d’un troisième, etc…. En entendant l’angoisse des copains, ils avaient besoin d’être rassurés. Mais la mienne, elle n’a jamais (JAMAIS !!) pleuré en entendant les autres ! Au contraire, elle me regardait bien dans les yeux en souriant : flippant….! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s