Le complexe de la blogueuse amateure

21854370555_c0a7c2300e_z

Crédit photo (creactive commons) : Christophe Benoit

Depuis que j’ai commencé à sombrer dans le trou noir que constitue la blogosphère amateure, j’ai toujours eu une préférence marquée pour deux types d’articles très différents :

A l’ouverture de ce blog personnel, j’avais surtout pour ambition d’en faire un exutoire, me permettant d’aborder des sujets intimes ou complexes, notamment en ce qui concerne l’éducation de ma fille et ma manière d’être mère. J’ai donc naturellement opté pour un ton personnel, en présentant les sujets que j’abordais à travers le prisme de mon expérience personnelle.

Mais au fur et à mesure de la rédaction de mes articles portant sur l’éducation et sur l’organisation de mon quotidien de jeune maman, j’ai eu envie de profiter de cette tribune (parce que oui, mine de rien, même si on ne peut pas dire que je touche des centaines de lecteurs, ces articles restent une expression destinée à la sphère publique) pour m’engager plus largement sur des sujets qui me tiennent à coeur et m’interpellent.

15741582861_2b91038a65_z

Crédit photo (creactive commons) : Denis Skley

Oui, mais voilà. Si tu as eu la curiosité de clicher sur quelques uns des liens que j’ai mis derrière ces thématiques qui me tiennent à coeur, tu as pu rapidement te rendre compte que je tourne en rond. Pas dans le sens où je ressasse de manière malsaine, mais plutôt dans le sens où mes sources sont, malheureusement, bien trop peu diversifiées.

Du coup, je ne me sens pas légitime pour porter, par exemple, un discours sur le féminisme. Est-ce une déformation professionnelle ? Je sais bien, par mon métier de chercheuse, la nécessité d’une étude bibliographique poussée pour structurer ses pensées sur une thématique donnée, et donner du poids à l’argumentaire que l’on souhaite développer.

Or, je suis maman, je travaille à plein temps, j’ai des amis et un mari avec lesquels j’aime passer du temps, je fais (ou au moins essaie de faire !) du sport, de la musique. Bref, au milieu de cet emploi du temps déjà bien chargé, il est difficile pour moi de trouver le temps pour me documenter suffisamment. Dans ces conditions, comment puis-je avoir réellement les moyens de donner du poids à mes opinions ?

Ne suis-je pas condamnée à lire passivement celles et ceux qui, bien mieux que moi, parlent de ces sujets ? Et dire que je suis chercheuse ! Me serais-je trompée de spécialité ?

Pourtant, ces thématiques m’interpellent et me questionnent beaucoup, depuis des années. Le seul moyen détourné que j’ai trouvé, c’est d’aborder ces thématiques de biais, à travers le prisme de mon expérience personnelle. Si on reprend l’exemple du féminisme, j’ai essayé, épaulée par mon amie Die Franzoesin, d’expliquer comment, à ma petite échelle, je tente de lutter contre les stéréotypes de genre dans l’éducation que je donne à Poupette.

3553795212_dab0809e5e_z.jpg

Crédit photo (creactive commons) : Karol Franks

Mais comment aller au-delà ?

Et vous, comment faites-vous ?

 

Publicités

29 réflexions sur “Le complexe de la blogueuse amateure

  1. Coucou,
    J’aime aussi ces sujets dont tu parles et je pense que justement l’avantage d’un blog demeure dans le fait d’exprimer une opinion (la notre) et non pas faire un cours étayé sur tel ou tel sujet.
    Nous ne sommes ni profs, ni journalistes mais blogueuses. Nous sommes là pour livrer notre ressenti. Evidemment on essaye de ne pas colporter d’inepties et on peut se renseigner un minimum ce sur quoi on parle mais on n’a pas « d’obligation » à tenter d’être objective.
    C’est tout l’intérêt du blog, je crois…
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Excellente question … ayant un petit blog amateur portant sur la maternité, j’avoue sur que je ne me pose pas trop la question de ce genre d’articles et préfère apporté ma petite pierre à l’édifice par le biais de commentaires sur d’autres blogs … Après, j’ai tendance à être du genre « pépère » : j’agis selon mes convictions, je n’hésite pas à en parler autour de moi, mais je ne fais pas vraiment de militantisme 😊 Et si les gens sont intéressé, je suis ravie de les conseiller et les orienter vers des sites spécialisés …
    Après, j’adore lire ce genre d’articles, même s’ils ne sont pas toujours étayés d’une bibliographie longue comme le bras (pépère, rappel toi, je lire rarement la biblio), En parler, ne serais-ce que de son point de vue ou pour réagir vis à vis d’une lecture ou d’une situation réelle, c’est déjà faire avancer le débat, même si c’est seulement d’un millimètres 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Hi hi : tu adores te mettre la pression ma grande :p
    Perso j’ai beaucoup aimé ton article sur les mamans et le travail et j’en veux plus des comme ça ! Ce n’est certes pas une analyses pédagogique et super documentée comme sait bien le faire Mme Sourire mais ce n’est pas moins bon pour autant. C’est juste une autre façon d’aborder les choses, ta façon 😉
    Je comprends le sentiment de non légitimité, je me demande si ce n’est pas un peu du syndrome de l’imposteur ?
    Oui il y a toujours quelqu’un quelque part qui est mieux placer pour traiter d’un sujet X mais ça ne veut pas dire ce que tu as à dire à ce sujet n’intéresse personne. Lâche toi ! On veut savoir ce que tu as sur le cœur et promis on ne te demandera pas une page de biblio 😉

    Aimé par 1 personne

    • Ça, c’est sûr qu’il n’y a qu’un pas entre ce complexe de légitimité et le syndrome de l’imposteur (j’ai d’ailleurs un article ainsi titré qui attend dans mes brouillons depuis plusieurs mois, mais tu sais pas la meilleure ? Je ne me sentais pas légitime pour parler de ce sujet non plus !!).
      Allez, ok, si tu ne me demandes pas ma biblio, alors j’essaierai de me lancer prochainement ! 😉
      Merci, en tout cas, Flora !

      Aimé par 1 personne

  4. Comme Aileza je pense que la fonction d’un blog est avant tout s’exprimer son ressenti personnel par rapport à ce qui nous entoure. Cest ca qui rend l’enjeu intéressant justement. Aucune pression à se mettre ,il faut bloguer avec son coeur!

    Aimé par 1 personne

  5. Quel excellent questionnement ! De ceux que j’aimerais voir un peu plus chez certains hommes !
    Deux ou trois réflexions qui me viennent à l’esprit :
    1 – se penser illégitime sur un sujet parce qu’on n’est pas expert est très « féminin ». En effet, tu as peu ce questionnement chez les hommes, qui arrivent beaucoup plus à donner leurs opinions parce qu’ils sont écoutés quand ils débattent. Ou du moins ils apprennent à se couper la parole.
    2 – Ce qui nous emmène à… : cela pousse les femmes dans un retranchement que je qualifie de « dangereux » où on va juste parler des « domaines de la femme » (maternité/éducation/ménage/cuisine), parce que l’on sait qu’on ne sera jamais remise en cause là-dessus. Et ça, ça dépend de la manière dont tu te vois, dont tu appréhendes le politique en général. Personnellement, je veux bien parler d’éducation et de maternité, mais je ne pourrais jamais le couper du politique, parce que je pense que tout est politique. Je pourrais revenir là-dessus prochainement
    3 – Pour moi, le syndrome de l’imposteur est un cache sexe. Il cache l’incorporation de normes de la part de femmes sur le fait qu’on ne parle pas pour dire des bêtises, ou pour donner son opinion sans être sûre. Ce n’est pas une question d’études, c’est une question d’incorporation. Et si en plus tu viens d’une famille qui socialement est considérée comme « pauvre » ou ayant fait peu d’études, tu peux être sûre que tu vas développer une censure sur tes idées.

    Alors je n’ai qu’une conseil : si tu as envie d’écrire sur de la politique, sur le féminisme, sur tout ce que tu veux, fais le ! Si tu te trompes, si tu n’es pas sûre, publie le ! Cela fait du bien aux femmes, cela fait du bien à tout le monde de voir d’autres sujets, d’autres questionnement. On ne peut pas être spécialiste de tout et encore heureux ! Et puis, tu auras des commentaires construits de personnes bienveillantes ou de personnes relous qui te font la leçon (souvent des hommes tu verras…. les seules critiques que je me prends, ce sont toujours des hommes ou des femmes de 60 ans !)

    Des gros bisous ❤

    Aimé par 4 people

    • Roh, ce long commentaire juste pour moi : merciiii !
      Blague à part, tu mets, douloureusement je dois dire, le doigt sur ce qui coince, effectivement. Comme quoi, même lorsque l’on se targue de réfléchir et d’analyser les choses, le poids de notre société patriarchale ne s’évapore pas comme par magie.
      Alors je vais suivre tes conseils, et me bouger les fesses en décidant aujourd’hui et maintenant que mon engagement féministe commence par me respecter un peu plus, moi et mes petites idées. Ça me fait beaucoup de bien, ce que tu me dis là, Madame Sourire.
      Ce que tu dis sur le syndrome de l’imposteur, je le vois tous les jours, à mon boulot. Et j’ai beau essayé de former mes petites stagiaires pour qu’elles soient armées contre cela dans leur vie professionnelle future, je n’arrive malheureusement pas encore à me l’appliquer à moi-même.
      Quant au dangereux travers de s’embourber dans des thématiques purement féminines pour se protéger, tu as mille fois raison.
      Bref, merci pour ce long commentaire constructif ! 😊

      J'aime

  6. Je dois aussi être une chercheuse en carton 😉
    Moi aussi je peine à trouver du temps pour me documenter et du coup me sentir légitime pour aborder différents sujets qui me tiennent à coeur. Pour autant et bien que non maman, je pense que le fait de lire les autres enrichi énormément et fait murir tes propres réflexions. Finalement que cela ne soit pas écris par toi mais par quelqu’un d’autre, ne veut pas dire que ton opinion ne compte pas 😉

    Aimé par 1 personne

  7. Je pense qu’un blog « amateur » comme le tien et tous les autres sont justement là pour laisser à leur auteur(e)s une place pour exprimer leur ressenti, leur vision des choses.
    Je comprends que tu préférerais t’exprimer sur ces sujets en étant documentée MAIS si tes lecteurs voulaient un avis objectif étayé, présentant une problématique de manière « neutre », apportant un éclairage et une expertise sur un sujet donné, alors ils ne viendraient pas ici pour lire, je pense 😉 Ou alors ils se trompent de cible.
    Alors ne te mets pas la pression ! Ce n’est pas ce qui est attendu de toi en tant que blogueuse et dans un sens : tant mieux ! Si tu le fais, on sera intéressé de lire ; sinon, hé bien on reste dans ta ligne éditoriale de « blog amateur » qui a pour vocation première de partager ses propres expériences et ressenti (à mon avis) 🙂

    Aimé par 2 people

    • C’est vrai, tu as tout à fait raison. Je me sens responsable de ce que je dis, je ne prends pas à la légère le fait d’exprimer des points de vue forts, mais c’est vrai que je n’ai pas non plus vocation à exprimer un avis impartial, en effet.
      Je vais essayer de me souvenir de cet aspect-là, que je n’avais pas du tout intellectualisé, lorsque je rédigerai ces articles engagés. Merci pour ton analyse, Miss Chat ! 😊

      J'aime

  8. J’ai lu les commentaires au-dessus et je vais à mon tour aller dans leur sens. 😉
    Si je vais sur un blog, c’est pour lire l’avis de la personne sur tel ou tel sujet et non pour avoir un exposé neutre dessus. Effectivement, il vaut mieux éviter de raconter des inepties et se renseigner sur la question avant de donner son opinion, mais cela ne nécessite pas une bibliographie d’une page et tu peux ou non citer tes sources. C’est ton blog, tu fais comme tu as envie 😉
    Du coup,tu m’as donné envie d’en savoir plus sur tes opinions sur la question du féminisme et ton approche !

    Aimé par 1 personne

    • Merci, Tamia, pour ce commentaire décomplexant. C’est vrai, tu as raison, il faut que je suive mes envies : en l’occurrence, mes envies de sujets très documentés et traités de manière intelligente sont peut-être disproportionnées avec le temps que je peux passer à la rédaction de mes articles (voire même à mes compétences dans certains domaines).
      Mais allez, surtout si je sais que le sujet t’intéresse, je vais me lancer sur des articles féministes ! 😉

      Aimé par 1 personne

  9. Oh la la Miss Lune super intéressant cet article ! Au début en voyant le titre j ai cru que tu allais nous parler de tes problèmes de mise en page, de photos ou avec WordPress mais en fait pas du tout 🙂 (sur ces choses là je suis donc la seule à etre nulle hi hi hi).
    Il m est deja aussi arrive de me poser ce genre de questions quand j ai essaye d ecrire des articles plus engages ou polemiques (par exemple sur l allaitement ou l immigration recemment). J avais peur de dire une enorme betise et de me faire lyncher. J ai trouvé un compromis en essayant de baser principalement mon texte sur mon ressenti et en y posant des questions (pour ouvrir justement le debat et ne pas seulement assener ma vérité). C est bien sur plus difficile que d ecrire un recit de vacances, plus risqué aussi. D ailleurs j ai plein de themes dans ce style que je n ai pas encore osé aborder (par exemple mon rapport à la religion ou à certaines idées du féminisme justement 😉 ). Mais je trouve qu il faut absolument continuer à le faire parce que c est aussi ce genre d articles qui font la richesse de la blogosphere.

    Aimé par 1 personne

    • Merci, Die Franzoesin !
      Hihi, oui, c’est vrai que j’aurais pu mentionner toutes mes galères WordPress, mais j’avoue que Fleur et toi m’avez bien aidée à chaque fois. Et puis, j’ai l’impression que je suis aussi moins exigeante sur le rendu esthétique de mon blog, par rapport à toi.

      Ça ne m’étonne pas que toi aussi tu te sois posée ce genre de questions. Je me doute que ton honnêteté intellectuelle ne t’aurait pas laissée sereine, sans ça ! 😉
      Mais c’est vrai que les exemples que tu donnes, tu les as justement traité par le prisme de ton expérience personnelle, et que tu t’en es brillamment sortie. Je pense que, sur la forme, je vais m’inspirer de ces deux exemples que tu rappelles.

      Quant au fait de se faire lyncher, moi aussi, j’appréhende un peu. J’aime bien l’ambiance bisounours qui traîne par ici : je m’y sens bien, à l’aise, comme chez moi, et j’espère ne pas regretter d’opter à l’avenir pour ton plus engagé !

      J'aime

    • Merci les filles 😉 ça me console de savoir que je ne suis pas seule à galérer avec WordPress !
      J’ai aussi un article sur mes croyances dans mes brouillons mais j’ai beaucoup de mal à lui trouver une forme entre le « ce n’est pas intéressant » et le « c’est trop polémique ». Du coup je vais attendre le tien pour m’inspirer de la forme 🙂

      Aimé par 1 personne

  10. M’enfin, depuis quand faut-il avoir des connaissance sur un sujet pour avoir un avis dessus? A ce compte là, il faudrait abolir le droit de vote! Bon ok, j’exagère un peu. N’empêche que tu serai pas un peu perfectionniste toi? Besoin de connaître tout les arguments pour et tous les contre avant de t’exprimer?Y a pas forcément toujours un ‘juste’ avis. Ton avis compte déjà (et t’as même le droit de changer d’avis). et puis franchement, le féminisme je crois que ça nous concerne tous non?

    Aimé par 1 personne

    • Ahah ! Merci de me secouer comme ça ! 🙂
      Et t’as raison, le féminisme nous concerne tous, tout comme l’organisation de notre société. Et puis merde, tant pis si je raconte des bêtises : vous êtes là, vous, pour me corriger et me faire progresser.
      Merci d’être passée par là ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s