Entre amis, Mum of two

De belles vacances pour mes Champignons – ma fonceuse

20180819_154627Oui oui, j’avoue, je fais un total déni de rentrée, cette année ! Alors avant de me résigner et de finir par prendre le rythme, contrainte et forcée, je prends le temps de me replonger dans nos photos de vacances pour vous parler de mes filles qui, cet été, ont poussé comme des champignons, l’une comme l’autre !

Ma fonceuse

Depuis sa première rentrée à l’école, l’année dernière, j’ai tendance à moins voir les progrès de ma Poupette. Non pas qu’elle n’en fait plus, bien au contraire ! Mais ce sont des progrès diffus, continus, qui se font en douceur.

Pourtant, après ces presque quatre semaines de vacances passées à ses côtés, je dois bien me rendre à l’évidence : Poupette grandit !

Je vois une nette différence avec la toute petite fille  qu’elle a été lorsque je réalise sa capacité à gérer la fatigue. Plus jeune, dès que la fatigue apparaissait, elle avait du mal à se contrôler, et ça finissait dans les crises ou dans les larmes. Cet été, on a pu la voir tranquillement prendre un rythme d’enfant : plus besoin de sieste en début d’après-midi, là où en mai dernier c’était encore indispensable.

Nous avons instauré un temps calme qui, selon les jours, peut durer jusqu’à deux heures. On propose à Poupette trois ou quatre activités qu’elle peut faire de manière autonome, et c’est elle qui choisit comment organiser son temps calme. En général, elle commence par jouer avec ses Playmobils, en profitant de l’absence de sa soeur, à la sieste, pour sortir toutes les petites pièces dont elle ne peut pas se servir le reste du temps. Ensuite, elle aime passer du temps à dessiner ou colorier. Puis elle s’installe au calme pour feuilleter des livres ou écouter un livre audio. Et en général, elle finit par une séance d’histoires racontées par sa Lunii. Ça lui permet de finir sur un véritable temps de repos, où elle est passive et où, enfin, elle arrive à un peu lâcher prise.

Les soirées n’en sont pas pour autant délicates et, surtout, les nuits sont encore meilleures ! Ça fait un bout de temps que son sommeil est serein, la nuit, et il s’était encore amélioré avec l’arrivée de Nymphette dans sa chambre. Mais elle continuait à se lever à l’aube…. Je pense que c’est son rythme physiologique, et que toute sa vie, elle gardera cette tendance plus ou moins marquée. Mais là, avec des journées plus denses, ses nuits se sont allongées vers le matin et c’est un bonheur immense pour la lève-tard que je suis !

20180814_145848

La deuxième grande nouveauté de l’été, c’est la disparition de la tétine ! C’est un grand soulagement pour moi, parce que je ne voyais pas du tout comment m’y prendre. Poupette me semblait encore tant attachée à cet objet de réconfort, de retour au calme. Nous avons essayé de préparer le terrain, d’en discuter avec elle. Même si elle ne paraissait pas complètement fermée à l’idée, à chaque coucher, elle la réclamait à nouveau.

Mais cet été, j’ai enfin eu le temps de la préparer en douceur, en lui proposant de vivre ça comme une grande aventure de corsaire : elle a tout de suite été enthousiasmée par l’idée, et là où je pensais que nous aurions des petits retours en arrière ou une phase d’adaptation compliquée, elle a géré ça comme une cheffe, du jour au lendemain !

Je sais que j’ai eu du mal à trouver comment assurer cette phase de transition au mieux, donc si ça vous intéresse, je vous raconterai tout ça prochainement !

20180821_145018582870070945162972.jpg

Même si les nuits sont globalement sereines et que nous n’avons pas de problèmes d’endormissement, malgré l’absence de tétine (c’était mon grand stress), on a vu apparaître quelques premiers cauchemars, surtout les nuits précédant la rentrée. Je crois que sa nature anxieuse commence doucement à s’exprimer par ce biais, là où avant elle le faisait en testant les limites. On a donc quelques levers nocturnes où elle nous rejoint dans notre lit et a besoin d’être rassurée avant d’aller se recoucher. Et là encore, je vois à quel point elle a mûri lorsque je lui donne une peluche pour la rassurer, en lui disant qu’elle va la protéger, mais que ma grande Poupette me rétorque dans la foulée « Tu sais, Maman, les cauchemars sont dans ma tête, alors Skippy peut pas les voir, hein ! ». Bref, ma fille grandit et il va me falloir être encore plus inventive ou convaincante pour la rassurer !

D’ailleurs ses questionnements commencent à être de plus en plus construits, et elle nous surprend par des interrogations qui montrent qu’elle est très attentive à ce qui se passe autour d’elle : « Mais Maman, pourquoi le petit garçon a le droit de manger deux morceaux de chocolat ? La règle n’est pas pareille dans toutes les familles ? ».

Elle commence aussi à nous faire des déclarations d’amour rassurantes « Je t’aime même quand je ne suis pas avec toi » ou encore déconcertantes « Tu sais, je t’aimerais même quand tu seras vieille et morte avec papa ». Voilà voilà.

20180820_175140

Malgré ces grands progrès, on réalise que notre Poupette fait encore preuve d’une timidité marquée devant des enfants qu’elle ne connaît pas. Ce n’est pas le genre d’enfant qui propose au petit voisin de plage de jouer avec elle ou qui parle naturellement à la petite fille qu’elle croise au parc. Et pourtant, au contraire dès qu’un enfant vient vers elle, je la vois s’illuminer et être tellement heureuse !

Ce comportement est beaucoup moins marqué envers des adultes, avec lesquels elle arrive plus facilement à engager la conversation.

Ce trait de caractère m’inquiète un peu : j’ai peur qu’elle se replie sur elle dans sa nouvelle classe, qu’elle soit aussi solitaire que l’année dernière, alors qu’elle a tant besoin de contacts. On verra bien comment elle s’adaptera cette année, et si elle progresse aussi sur ce point. Je suppose que pour certaines personnalités, c’est aussi un apprentissage à part entière.

20180819_115906

La petite nouveauté de l’été, probablement associée aux progrès de sa soeur, est l’apparition de la jalousie. Alors qu’elle a vécu sa première année de grande soeur en étant attentionnée, câline et toujours prête à jouer avec Nymphette, on voit que depuis que cette dernière commence à empiéter sérieusement sur son territoire en venant la titiller lorsqu’elle dessine, ou en s’imposant dans ses jeux, Poupette se sent agressée et réplique par des petits gestes de frustration. Elle bloque le passage à Nymphette, lui attrape les mains pour l’empêcher de lui piquer ses jouets, lui prend les pieds pour l’empêcher d’avancer. Bien évidemment, Nymphette ne se laisse pas faire mais comme elle y met moins les formes, qu’elle mord et qu’elle tape, c’est Poupette qui, bien souvent, fini par venir nous voir en pleurant. Elle se venge alors en traitant sa soeur de bébé ou en nous répétant qu’elle est « vraiment toute petite ». On sent qu’elle a besoin qu’on la rassure dans son rôle de grande, ce qu’on essaie de faire en lui proposant des activités juste avec elle, hors de portée de sa soeur.

Notre Poupette a bien grandi cet été, et on voit son caractère de petite fille se dessiner de plus en plus nettement. Certaines tendances s’atténuent, d’autres se confirment. Mais elle montre toujours cette pugnacité qui la caractérise depuis le plus jeune âge et qui s’exprime dans chacune de ses nouvelles acquisitions. Ce trait de caractère m’épate et m’impressionne tellement ! Et moi qui me sens si fragile, si branlante par moment, souvent indécise, je me demande bien d’où elle tient cette force de caractère.

20180919_111945_00012059588009229092398.png

 

8 réflexions au sujet de “De belles vacances pour mes Champignons – ma fonceuse”

  1. C’est fou comme ça pousse ces petites bêtes durant l’été (et leurs pieds aussi, j’ai’eu du mal à trouver chaussure à son pied pour la rentrée de FeuFolet).
    J’ai hate de savoir comment c’est passé l’abandon de la tétine. C’etait aussi une source de stress chez moi et finalement, FeuFolet a aussi géré ça comme un chef 😉
    Ici, ce qui me fait fondre, c’est quand il me prends dans ses bras et dit « j’aime quand tu es là » 💕

    Aimé par 1 personne

    1. Oh j’adore cette belle déclaration ! Au moins, toi, ça ne te renvoie pas à ton statut de mortel tous les soirs au moment d’aller au lit ! 😉
      Et oui, ici aussi les chaussures sont le casse-tête de la rentrée !
      Bravo à FeuFolet aussi pour l’arrêt de la tétine !!

      Aimé par 1 personne

  2. Super, cet article ! J’admire ta capacité à observer et à retranscrire avec tant de détails la personnalité de ta fille 🙂 et puis c’est amusant de voir les points communs entre nos grandes ! La timidité avec les enfants, par exemple. Ma fille se précipite toujours au square en disant qu’elle aimerait qu’il y ait des enfants, qu’elle veut faire un cache-cache. Et finalement, elle n’ose pas leur parler et devine qui se retrouve à compter jusqu’à 10 ?! Hum.
    Sinon, chez nous aussi, c’est deux carrés de chocolat (au moins) 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci pour ce retour enthousiaste ! J’hésite toujours à me lancer dans ces longs articles-listes, qui déroule les acquisitions et les progrès : je sais que ce ne sont pas ceux que je préfère lire chez les autres copinautes. Et puis là, pourtant, je me suis dit que je serai heureuse de retrouver ces lignes dans quelques temps, de me rappeler tous ces petits détails qui transforment peu à peu ma petite fille en grande.
      Ce que tu me racontes de ta grande me donne très envie de la rencontrer 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s