Education, Mum of two

Ma grande fille

IMG_20180706_225320_094.jpg

Aujourd’hui, ma Poupette, tu as 4 ans.

4 ans ! Je ne m’en remets pas : ça me paraît tellement grand !

Tu n’as plus rien du petit bébé souriant et joufflu que j’ai découvert un beau matin de l’été 2014. Te voilà à présent une petite fille décidée et sûre d’elle, espiègle et inventive.

Et quand je me retourne sur l’année que tu viens de vivre, je me dis une fois encore que le temps passe bien trop vite !

Parce que cette année, c’était ta première année d’école.

Les débuts n’ont pas été faciles et pendant de longs mois, tu as déchargé à la maison toute cette tension et toute cette effervescence dans laquelle tu vivais en journée, dans ta salle de classe trop petite et parmi tes camarades bien trop nombreux.

Tout au long de l’année, je me suis inquiétée pour toi. J’ai découvert une petite fille bien plus timide que je n’imaginais.

Au début, tu avais peur de la séparation, toi qui n’avais jamais eu de phases compliquées et qui avais toujours vécu mes départs sereinement.

Puis ta maîtresse nous a dit qu’elle te trouvait solitaire dans la classe, que tu ne jouais pas beaucoup avec les autres enfants.

Quelques temps après, elle a évoqué une précocité qui expliquerait ces écarts, ton niveau de langage, mais aussi tes colères.

De ton côté, tu oscillais entre silence et crises. On te sentait à fleur de peau, toujours prête à devenir cette tornade si impressionnante.

Et puis, au fur et à mesure que l’hiver s’installait, tu as réussi à trouver ton nouvel équilibre. Tu étais si fière de nous montrer tes travaux lors de la fête de Noël à l’école !

Au printemps, tu t’es fait une amie. Une amie si chère que tu ne voulais plus la quitter et chaque matin, la retrouver en classe te faisait rayonner.

Tu as alors commencé les bêtises et, malgré les remontrances de la maîtresse, je crois que le fait de te sentir complice avec ta grande copine prenait toujours le dessus.

Heureusement que les derniers mois t’ont vue t’assagir et te poser enfin. Tu as énormément changé aussi : je sais que maintenant tu oses aller vers d’autres enfants, même si ta timidité te rattrape régulièrement et continue à te faire préférer, parfois, les activités solitaires.

Cette première année de maternelle t’a fait grandir vite, bien trop vite à mon goût, mais je te sens aussi plus à l’aise à l’école.

Parce que cette année, tu es devenue grande soeur.

Ton papa et moi on ne t’a pas beaucoup facilité la tâche, hein ? Apprendre à devenir grande soeur en même temps qu’écolière, c’était un peu beaucoup !

Mais là où l’arrivée à l’école a été délicate, tu as passé avec brio ton diplôme de grande soeur attentionnée et attentive !

Tu es la première à aller rassurer ta petite soeur lorsque tu l’entends pleurer, tu m’expliques ce qu’elle veut ou ce qu’elle a compris, tu partages tes jouets et veux toujours être avec elle.

Le matin, comme tu te réveilles avant elle, tu attends sagement de l’entendre gazouiller et tu files la rejoindre dans son lit : on vous entend alors rigoler, toutes les deux !

Parce que cette année, tu as pris deux tailles d’un coup.

Je n’ai rien vu venir et tout à coup, tes pantalons t’arrivaient aux chevilles et plus une paire de chaussures ne t’allait !

Tu as aussi commencé à préférer les pantalons de grande, les vêtements qui brillent (#paillettespower) et les robes. Chaque soir, il fallait négocier avec toi la tenue du lendemain pour éviter les crises ou les crispations du matin.

Tu as aussi été chez le coiffeur pour la première fois : passée la surprise du début, tu t’es laissée faire, ravie de voir ton reflet dans le miroir. Et il faut dire qu’avec la couronne de princesse en récompense (#dedicaceamoniquesdolto), j’avais un peu assuré mes arrières….

De mon côté, je stressais à l’idée de voir disparaître tes boucles de bébé mais j’ai eu le bonheur de les voir revenir au premier shampooing !

IMG_20180224_182550_688.jpg

Parce que cette année, tu sais ce que tu veux.

Tu as toujours été une petite fille au caractère bien trempé, pugnace et courageuse. Il n’y a pas grand chose qui te fait peur et d’ailleurs, c’est toi qui rassure ta grande cousine lorsque vous décidez d’explorer le grenier de Papou&Mamou dans le noir.

Tu es toujours partante pour l’aventure et lorsque tu es lancée, pas grand chose ne peut te faire changer d’avis !

Mais ce qui est nouveau cette année, c’est que tu commences à avoir de véritables préférences dans tes activités !

Tu t’es notamment découvert une véritable passion pour le dessin et c’est avec émerveillement que je vois ton trait devenir de plus en plus sûr, que je t’écoute nous raconter avec des dizaines de détails ce que tu as voulu dessiner. Tu observes, tu t’entraînes, tu demandes des conseils, tu recommences… Tu ne t’en lasses jamais !

Et le soir, lorsqu’on te demande ce que tu as préféré dans ta journée, tu nous réponds inlassablement « dessiner ! ».

L’autre grande découverte de l’année, ce sont les lettres. Tu sais écrire ton prénom, celui de ta soeur et celui du chat, Papa et Maman, tu aimes jouer avec les lettres et tu nous demandes souvent comment on écrit tel ou tel mot.

Tout à l’heure, alors que je tardais à venir te lire l’histoire pour la sieste, je t’ai vue concentrée sur le texte, à essayer de deviner les mots….

Tu enchaînes aussi les BDs avec les aventures du petit Yakari : on peut te laisser dans tes bouquins pendant des heures et avec les 17 tomes que ton papa t’a dégotés à la brocante, on pourrait être tranquilles pour un petit bout de temps !

Et le reste ?

À table, sans à avoir jamais eu à me battre avec toi, je désespérais un peu de ne pas réussir à te faire goûter et apprécier les crudités et les fruits. Moi qui pourrais me nourrir de tomates et de nectarines tout l’été, je ne savais plus comment te nourrir à l’arrivée des beaux jours.

Et voilà qu’entre la stimulation avec les copains à la cantine et ton ogresse de petite soeur, je te découvre plus aventureuse pour les nouveautés et fan de fruits d’été, me criant à tue-tête « Maman tu sais, moi je raffole du melon ! »

Je te trouve aussi plus à l’aise avec ton corps : je te vois courir et grimper partout, et même s’il faut à chaque fois négocier durement, je continue à essayer de te mettre en short ou en pantalon le plus souvent possible pour que tu ne sois pas brimée dans tes mouvements et que tu puisses continuer à explorer les possibilités de ton corps.

J’espère que l’année prochaine, quand tu commenceras le basket avec ton papa, tu continueras à gagner en aisance et en motricité.

Et les nuits ? Toi dont le sommeil a toujours été si chaotique, depuis la naissance de ta soeur, on découvre le bonheur de tes nuits pleines et sans réveil, comme s’il te manquait ce petit être dans ta chambre à rassurer pour t’y sentir pleinement bien.

Tu continues à te réveiller tôt, même si ces derniers temps, ça glisse doucement vers une heure de plus en plus acceptable. Le petit réveil jour/nuit reçu à Noël a été bien efficace et désormais tu sais que si le petit écureuil n’est pas encore debout, il faut te faire discrète : parfois tu nous rejoins pour finir la nuit avec nous, parfois tu descends dessiner et, le plus souvent, tu feuillètes tes livres à la lumière du jour qui passe à travers les persiennes.


Quand je vois tes progrès, toutes ces belles acquisitions qui ont rythmé ton année, je me dis que tu grandis en me rendant chaque jour de plus en plus fière et heureuse d’avoir la chance de guider une si jolie personne sur le chemin de la vie.

Et puis je te vois apparaître, en haut de l’escalier, avec ta tétine dans le bec, et je me dis que ce petit oisillon n’est pas encore tout à fait prêt à s’envoler tout seul, hein, mon petit BébéChou ?

20180802_172202_0001.png

9 réflexions au sujet de “Ma grande fille”

  1. Bon anniversaire Poupette! Quelle belle rétrospective pour la belle évolution de cette petite fille! On voit combien elle a grandi et mûri durant cette année pleines de nouveautés pour elle. Elle a su finalement s’adapter pleinement aux changements qui l’attendaient, bravo à elle!
    Ici aussi ma puce est fan de dessin et coloriage. Elle peut y passer des heures!
    Et je peux t’avouer un truc? Je suis hyper rassurée que ta Poupette ait encore une sucette pour dormir. Ma fille aussi et cela m’angoisse car le dentiste nous a un peu mis en garde… autour de nous les enfants la lâchent tour à tour mais la mienne ne semble pas décidée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Un magnifique article chargé d’amour… Quel tourbillon émotionnel cette première année de maternelle ! On a aussi « combiné » première année de maternelle et arrivée de la petite soeur, et je me dis que ça ne devait vraiment pas être facile pour elles…

    Aimé par 1 personne

  3. Une bien belle rétrospective sur l’année écoulée pour ta Poupette. Je remarque que la première année de maternelle offre à l’enfant une sacrée évolution. Elle semble très créative ta petite princesse, c’est une bonne chose pour l’enfant ^^. Joyeux anniversaire à ta petite Poupette et bonnes vacances.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s