Au jour le jour, Entre amis, Un peu de légèreté, Un peu de moi

Bad Karma

IMG_20171214_205458_191.jpgIl y a des moments comme ça, dans la vie, où tout s’enchaîne.

Parfois, ça dure quelques jours, quelques semaines. Parfois plus longtemps.

J’ai l’impression que la vie est rythmée par ces périodes de multiples bonheurs et réussites, en alternance avec des moments où les pépins et les galères s’enchaînent.

Hasard ? Destin ? Karma ?

L’année dernière, pendant quelques temps, j’ai eu l’impression que ma vie était parfaite, bien trop belle. Je n’arrivais pas à croire en ma chance. Je venais d’apprendre qu’une petite miette de bonheur, espérée et attendue très fort, s’était installée dans mon bidon. Après un mois de septembre un peu chaotique, Poupette semblait enfin apaisée et se faisait doucement à l’idée d’être grande soeur. Et enfin, après des années de recherche plus ou moins actives, nous venions de tomber sur notre maison idéale ! Bref, je profitais pleinement de toute cette chance, en gardant dans un coin de la tête que, quand même, tant de chance, c’est louche….

Je sais, je suis pas hyper optimiste, comme fille. Mais parfois, lorsque la vie nous sourit un peu trop souvent, j’ai peur de tout perdre, du jour au lendemain. J’ai la sensation d’être sur le fil du rasoir.

Alors forcément, quand, au mois de décembre dernier, après 3 mois d’insomnies et de nausées, cette histoire de parvovirus nous est tombée dessus, j’étais presque résignée. Paniquée, angoissée, effrayée, mais pas vraiment surprise.

2016-12-22-07.40.21-1.jpg.jpg

Même si la suite de ma grossesse a été entachée par cette peur viscérale, nous avons finalement eu la chance d’être soulagés au printemps par la naissance d’une Nymphette en pleine forme.

Et depuis, on a connu des hauts et des bas, mais pas de périodes fortement marquées en positif ou en négatif.


Mais depuis quelques semaines, on accumule les pépins. Ça reste des broutilles, hein, rien de grave, mais quand même, ça pèse sur le moral.

Tout a commencé insidieusement, mi-novembre. Un soir que c’était mon tour de récupérer Nymphette à la crèche, je m’étonne de ne pas retrouver son carnet de santé dans son casier, en bas. Pourtant, elle a vu le médecin, aujourd’hui ! Bon, je n’insiste pas plus que ça, car la puéricultrice qui me fait les transmissions vient juste de prendre ses fonctions : elle n’a pas forcément tout suivi sur le fonctionnement de notre crèche parentale…. Et puis il ne faudrait pas déjà la faire fuir : on vient d’essuyer trois démissions successives, et c’est vraiment trop lourd, pour les parents, de faire tourner la crèche avec une professionnelle de moins (les gardes en journée pendant ses congés, ça va quelques temps, mais depuis presque un an que ça dure, c’est lourd !).

Bref, je ne m’alarme pas, mais je trouve cette histoire louche… Les jours suivants, toujours pas de signe du carnet de santé, pourtant bien reconnaissable, avec sa jolie housse colorée ! Les professionnelles accusent les parents, les parents ne réagissent pas plus que ça, aucun de se sentant particulièrement concerné.

Plus d’un mois après, toujours pas de trace du carnet de santé de Nymphette !

Au-delà de l’aspect purement pratique (c’est quand même utile, un carnet de santé, surtout en période de fête des microbes et d’orgies virales !), ce carnet représente l’histoire de ma toute petite fille, et consigne ce qui lui est arrivé depuis sa naissance : les conditions de mon accouchement, les tout-premiers jours, les aléas du début de sa vie avec les pesées successives durant mon allaitement compliqué, etc…. Autant d’informations qui, sans être totalement perdues ou directement utiles, sont chères à mon coeur de maman.

carnet_sante.jpg

Quelques jours plus tard, alors que ma belle-mère était venue prêter main forte à Mister F. pendant une énième semaine d’absence pour moi, la couverture en cachemire qui accompagnait toutes les sorties de Nymphette depuis sa naissance a été égarée, perdue elle aussi dans le trou noir qu’est devenue notre crèche.

Rage, énervement, agacement, résignation.

Sur ce, un soir que j’étais si pressée de retrouver mes filles, je sors du boulot en courant. Ben oui, à l’école, il y a un mini-créneau le soir, où on peut venir récupérer son enfant avant le goûter : si on arrive à 16h30 pétantes, on repart avec la chair de notre chair, et sinon, on poireaute dans le froid sur le trottoir jusqu’à 17h, le temps que notre chère tête brune (en l’occurrence) finisse son goûter.

Donc, je courais. Et j’étais en retard. Et j’avais de nouvelles chaussures. Et mon pied a vrillé. Et ma cheville a cédé.

Fracture de la malléole. Comme ça. Bêtement.

IMG_20171122_153606_717-1.jpg

Aux dernière nouvelles, plus de fracture mais encore une belle inflammation avec calcification. Donc j’écope de 3 à 6 mois de semelles orthopédiques thérapeutiques, j’oublie le ski pour cette année (encore ! 😦 ) et j’enchaîne avec les séances de kiné.

Joie.

Bon, je vous passe le couplet sur les maladies hivernales, rhume, gastro, et autres conjonctivites standards, parce que je trouve que pour l’instant, on s’en tire pas trop mal. Les nuits sont parfois sereines, malgré les deux filles dans la même chambre, mais plus galères à d’autres moments (biberon vers 4h, toussa toussa).

Du coup, là, tout de suite, maintenant, j’ai quand même vachement l’impression de nager en pleine zone infestée par le bad karma, vous trouvez pas ?

Ça vous arrive à vous aussi ? Et alors, c’est quoi le plan, pour contrer le bad karma ? Esprit de Noël et positive attitude sont demandés de toute urgence !

32 réflexions au sujet de “Bad Karma”

  1. Outch !! Et donc, pas de carnet de santé ni de couverture ? Un peu abusé, outre l’aspect pratique…surtout qu’un carnet de santé est quand même bien estampillé au nom de l’enfant…bref, je ne vais pas remuer le couteau dans la plaie…ça doit être le revers de la crèche parentale 😦 — pas cool pour la fracture, tu as dû avoir très mal. J’ai eu le même type de galère moi aussi en mai dernier, mais en fait à la relecture des événements (j’avais enchaîné aussi), c’est plutôt mon corps et mon mental qui ont lâché. Prends soin de toi.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est dur les périodes comme ça où tout s’enchaîne mal 😦 Je compatis et vous envoie plein de câlins ! Par contre j’avoue être un peu choquée par la crèche 😦 comment peuvent-ils perdre des trucs ? et je ne comprends pas bien le coup de vous faire attendre dehors si vous arrivez après 16h30 ? c’est la dictature 😮 après j’imagine que c’est une question d’organisation pour eux mais quand même 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle ❤
      Et oui, la crèche, ce nouveau trou noir de ma vie : ça me rend folle, moi aussi !
      Quant à l'école, en effet, c'est une question d'organisation : si les enfants sont déjà partis au réfectoire pour prendre leur goûter, c'est la galère d'aller les chercher individuellement pour chaque parent souhaitant récupérer son petit. Mais bon, c'est bien relou !

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai connu une période de très bad karma il y a 2 ans, je m’en souviens encore… Je n’ai aucun conseil à te donner à part faire le dos rond en attendant que ça passe 😢
    Pour ce qui est du carnet de santé, j’espère que vous le retrouverez ! Et aussi que la crèche va redresser la barre parce-que ce n’est pas normal !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement : faire le dos rond en attendant que ça passe !
      Quant à la crèche, vu comme ils prennent les choses (c’est sûrement d’autres parents qui l’ont pris….), je n’attends pas grand chose !

      J'aime

  4. Je suis comme toi, je ne suis pas hyper positive (contrairement à mon mari, on a créé un équilibre) quand la vie est belle je trouve ça louche. Je m’attends toujours au pire.
    Question bad karma je pense avoir assez donné ces dernières années (cette année en particulier). Il faut attendre que ça passe, les jours meilleurs vont revenir. C’est par vague tu l’as bien dit.
    Je serais assez remontée contre ta crèche. Un carnet de santé et une couverture en peu de temps ça fait beaucoup !!!
    Bon courage, j’espère que l’esprit de noël va entrer bien gentiment dans ta maison.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh c’est vrai, l’année a été particulièrement difficile pour toi ? Je ne savais pas, et j’en suis vraiment navrée…. ❤
      Mais oui, comme tu dis, il faut attendre que ça passe ! En espérant que les jours meilleurs reviennent rapidement, pour toi comme pour moi !

      J'aime

  5. C’est drôle, tu me fais penser à mon mari 🙂 Mais pourquoi donc ça doit forcément toujours mal tourner ?!?
    Bon pour le carnet de santé et la couverture c’est quand même pas très cool !
    Tu sais que je suis un peu accès développement personnel, je vais te donner un petit truc qui a été un peu un tournant.
    Tous les soirs, tu dois trouver 3 trucs de positif dans ta journée. Au tout début c’est pas tous les jours facile et au fur et à mesure, tu apprécies d’avantage les petits bonheurs du quotidien et du coup, ça impact la vision finale de ta journée 🙂

    J'aime

    1. Héhé ! J’imagine que, dans tous les couples, il faut un certain équilibre. Et d’ailleurs, Mister F. est bien plus serein, lui ! 😉
      Quant à ton petit truc, je l’ai déjà pratiqué, au moment de ma dpp, à l’hiver 2015 : effectivement, c’est assez efficace, et ça nous permet de voir les choses d’un oeil plus positif très rapidement. J’ai recommencé à le faire ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Comme toi, quand il y a trop de bonheur, je trouve ça louche et ça m’effraie. Je suis certaine qu’une catastrophe monumentale va nous tomber dessus sans prévenir… Pessimisme quand tu nous tiens… Et j’ai aussi l’impression que la vie n’est faite que de tout va pour le mieux, rien ne va du tout, on fait avec et on recommence…
    Je te confirme ton Bad Karma du moment. Heureusement que ce ne sont pas des choses graves mais ce sont des choses qui tiennent à cœur (notamment la valeur sentimentale du carnet de santé…) ou qui font pas vraiment du bien et handicapent ton quotidien…
    Je te souhaite un bon rétablissement et j’espère que tu retrouveras ce que vous avez perdu.
    Je t’envoie quand même un peu de magie de noël par la pensée 😉

    Aimé par 1 personne

  7. L’enchaînement pas sympa en effet… Il y a des périodes comme cela (je ne crois pas trop au karma, mais il y a objectivement des périodes plus ou moins facile à vivre… qu’elles qu’en soient les raisons !)
    J’espère que la couverture et le carnet de santé referont surface à un moment donné… c’est pas possible, quelqu’un va forcément se rendre compte qu’il a embarqué un carnet qui n’était pas à lui… 😦 ou le retrouver rangé à un endroit improbable…

    Bon courage en tout cas et accroche toi, la chance tourne toujours 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, en effet, je parle de karma pour nommer cette phase, sans vraiment y attacher une quelconque croyance : disons que ça me permet de garder le sourire et de rire de mes mésaventures successives, que j’essaie de tourner en ridicule. Et je dois dire que ça marche pas mal ! 😉
      Je m’accroche, je m’accroche, en attendant que la roue tourne ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  8. Arf les périodes de malchance c’est vraiment pas tip top et je comprends que le moral en prenne un petit coup. Moi je dis que c’est le roi des démons qui s’amuse à jouer des mauvais tours. J’espère que cette vilaine période va vite passer et que vous allez passer de bonnes fêtes de fin d’année en famille avec vos petites princesses.

    Aimé par 1 personne

  9. Pas marrant, mais je suis sûre que ce n’est qu’une période (et faut dire que le froid, la nuit, ça aide pas à être hyper positif non plus !!)
    Je suis sûre que tu vas passer de belles fêtes de fin d’année avec tes filles, et que tout ces tracas resteront sur 2017 (bon, oui, pour ta cheville, ça va te suivre en 2018, mais profite pour te faire bichonner !!!)

    Aimé par 1 personne

  10. Ce sont des « petites » choses mais qui, mises bout à bout, te font dire « Bon, mais sinon, quand est-ce que ça s’arrête, ces conneries ? », et surtout : « MAIS POURQUOIIIIII ? » : je connais. Le problème, c’est que c’est des phases, et que, comme toutes les phases, ça passe. Du coup, les bonnes phases, doivent forcément passer aussi. Je disais à PapaOrdinaire l’autre jour qu’on dormait plutôt bien depuis dix jours et il m’a répondu : « ouais ben, t’habitues pas trop ! ». Mon mec est devenu philosophe, avec le temps et l’expérience (et les premiers cheveux blancs ! lol). Gros gros bisous et vite vite, que cette roue tourne vite !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s