L’enfant que j’étais [Tag]

20171105_112014.jpgCes derniers jours, on voit fleurir sur la toile des articles tous plus adorables les uns que les autres, où les blogueuses mamans, habituées à nous décrire leurs petits bouts en long, en large et en travers, prennent le temps de nous raconter l’enfant qu’elles ont été.

On doit ces jolis articles légers à l’excellente Picou, qui en plus de conquérir la blogosphère à coup d’articles géniaux, le fait avec l’art et la manière !

Je ne pensais pas réitérer l’article TAG avant un bon moment, mais je dois dire que je trouve la thématique inspirante et je suis juste fondance absolue en découvrant les réponses des copinautes….

Bref, c’est avec plaisir que je me laisse conquérir et que je suis le bel élan des copines pour vous révéler l’enfant que j’étais, alias Loulou !

20171105_112051.jpg

Tu la vois, la blogueuse mode en devenir ?

L’enfant que j’étais était une enfant…

Sage ! Et aussi un peu aventurière sur les bords, heureusement ! En tout cas, j’étais une enfant vive, a l’imagination débordante, toujours à grimper aux arbres ou à vouloir sortir jouer dehors faire des cabanes et inventer des jeux avec les petits copains de la résidence.

Pendant ma toute-petite enfance, en digne aînée de la famille, j’étais un petit bébé espiègle, toujours à faire rire les adultes autour de moi. Mais à la naissance de ma soeur, puis plus tard avec l’arrivée de mes petites cousines, je me suis vite sentie responsable avec ce rôle de grande qui pesait sur mes épaules. Je crois que c’est à partir de ce moment-là que je me suis assagie.

20171105_111806.jpg

L’enfant que j’étais avait pour jouet préféré…

Euuuuh…. pas grand chose, en fait ! Ce que je préférais, c’était les « jeux inventés » : avec ma soeur, nous nous inventions de nouveaux rôles chaque jour et nous vivions de grandes aventures, dans nos chambres, dans le parc, à la rivière.

Cette passion m’est d’ailleurs venue tôt, puisque dès l’âge de 2-3 ans, je disais avec solennité à mes parents, le matin : « Aujourd’hui, on est la famille Ours ! Et moi, on dirait que je serais la petite oursonne ! »
(j’en profite, au passage, pour féliciter Maman Ourse, de l’arrivée de sa nouvelle petite oursonne ❤ )

20171105_111942.jpg

L’enfant que j’étais se régalait de…

A peu près tout ! J’étais (et je reste) une grande gourmande. Enfin, plutôt même gourmet que gourmande, pour le plus grand plaisir de ma grand-mère et de mon père, dont la passion dans la vie consiste à nourrir le plus possible tous ceux qu’ils aiment.

Du coup, en général, pendant les repas de famille, on avait toujours droit à « Bon, à part Loulou, qui veut être resservi en gigot ? » sur fond de « Encore du zigot, Nanine, encore du zigot ! ».

Et je mangeais vraiment de tout, et en grande quantité !

20171105_111723.jpg

L’enfant que j’étais s’est un jour fait gronder parce que…

Je ne me souviens pas de véritable réprimande de la part de mes parents. Par contre, je me souviens de deux enguirlandements, de la part de mes maîtresses : l’un parce que j’avais cueilli des fleurs dans le jardin de l’école lorsque j’étais encore en maternelle et l’autre le jour de mon entrée au CP, parce que j’avais fini trop vite mes lignes d’écriture et que j’aurais mieux fait de prendre mon temps mais de m’appliquer un peu plus.

Moi, l’enfant sage qu’on ne grondait jamais, je suis ressortie bien marquée de ces deux épisodes. Alors que, dès le plus jeune âge, j’avais à coeur de bien suivre les règles, j’avais trouvé cela particulièrement injuste d’être grondée et punie pour des choses que je ne savais pas interdites. Je crois que cela a déterminé mon attitude vis-à-vis de l’école pour le reste de ma scolarité : studieuse, angoissée, appliquée, attentive à ce que voulaient mes professeurs, à me rendre malade les veilles de dictées puis, plus tard, de contrôles ou d’examens. Bref, une éternelle stressée de l’école, que l’enchaînement des bons résultats ne rassurait pas, bien au contraire ! Je ne comprends encore pas comment j’ai réussi à faire 8 ans d’études supérieures dans ces conditions….

L’enfant que j’étais rêvait de…

Devenir astronaute. Je ne sais pas d’où m’est venue cette idée, mais pendant longtemps, ce métier m’a fait rêver. En grandissant, ce rêve est passé peu à peu au second plan, effacé par ma passion pour la musique, notamment. Du coup, à l’adolescence, je rêvais plutôt d’être musicienne, oscillant entre pianiste concertiste et cantatrice.

Aujourd’hui, entre mon métier dans l’aéronautique et la musique encore bien présente au quotidien (je tenais le rôle de jeune première dans un opéra, cette année ?!), j’ai l’impression de ne pas être complètement à côté de la plaque ! 😉

L’enfant que j’étais lisait…

Tout le temps ! Surtout des romans, que je gobais à vitesse grand V. Et puis en grandissant, je suis plongée dans l’univers fascinant des romans fantastiques, plein de magie, de rêves. De quoi alimenter encore un peu plus mes jeux inventés !

Et le soir, tout comme la Miss Picou herself, pour continuer à lire tard dans la nuit, je me cachais sous ma couette avec une lampe de poche !

L’enfant que j’étais trouverait mon moi de maintenant…

Assez ressemblant ! Aussi loin que je me souvienne, mes traits de caractère actuels étaient déjà présents dans l’enfance, plus ou moins marqués selon les périodes, mais déjà tous ancrés en moi. Je n’y avais jamais pensé, et ce sentiment est assez troublant, d’ailleurs !

20171105_111627.jpg

Vous aussi, vous ressemblez à l’enfant que vous avez été ?

Publicités

36 réflexions sur “L’enfant que j’étais [Tag]

  1. Tu es adorable sur les photos!!
    C’est vrai que finalement, la petite fille que tu décris est assez fidèle à l’image que je me fais de toi aujourd’hui…
    En tous cas, merci d’avoir participé, c’est un bonheur de se replonger dans tous ces souvenirs d’enfance!

    Aimé par 1 personne

    • C’est émouvant de découvrir une autre facette de toutes ces blogueuses qu’on apprend à connaître, n’est-ce pas ? Parfois on est étonné et d’autres fois pas du tout ! 😉
      En tout cas moi aussi j’ai beaucoup apprécié de découvrir l’enfant que tu étais 😊

      J'aime

  2. Très émouvant ce TAG.
    Moi aussi j’étais très imaginative enfant. Avec ma soeur, qu’est-ce qu’on a pu inventer des jeux et des histoires.
    Et puis dévorer les livres, je crois que c’est une passion commune. Cela à bien nourrit mon imagination, et me permet encore aujourd’hui de rester dans ma bulle.

    Aimé par 1 personne

  3. J’adore!Super participation, je te remercie d’avoir joué le jeu avec autant de classe! c’est super de te découvrir un peu mieux – déjà j’adore tes petites bouclettes (qui me rappellent ma fille!) et je suis ravie de découvrir plein de points communs! Cette jolie Loulou avait l’air très sympa, et il me semble la reconnaitre encore en toi aujourd’hui!

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je me fais la réflexion à chaque fois qu’on voit la jolie chevelure de ta petite fille : c’est rigolo, ça ! Alors que ma grande n’a pas hérité de ces mêmes boucles : les siennes sont plus sombres et plus brillantes. Et vu comme c’est parti, Nymphette va aussi jouer dans la catégorie brunette ! 😉
      Encore merci d’avoir proposé ce TAG si chouette et qui semble faire l’unanimité sur la blogosphère : quelle succès ! Bravo !!

      J'aime

  4. Oh la la c’est drôle ! J’ai rédigé ma contribution cet après-midi et je me suis dit ce soir : « J’ai bien fait de le faire avant de lire celle de Miss lune, je suis sûre qu’on va avoir des points communs, sinon j’aurais eu du mal à ne pas la plagier ». Et en fait… Eh ben pas du tout ! En tout cas très peu de points communs… C’est drôle. Du coup j’angoisse je me dis qu’en vrai tu ne vas pas m’aimer 😉 !

    Aimé par 1 personne

    • Roh, mais du coup j’ai trop hâte de te lire !! Moi aussi je pensais qu’on aurait pas mal de points communs : je suis drôlement curieuse, du coup !
      Quant au fait de ne pas t’aimer en vrai, c’est juste impossible ! 😉

      J'aime

  5. Aahhahahha…. on est d’accord que la lampe de poche sous la couette, c’est chaud et irrespirable très rapidement hein ?
    Adorables tes réponses, et les photos aussi…. triste par contre de se faire punir à l’école alors que, comme tu dis, tu n’étais pas au courant des consignes… :-/

    En tout cas je suis fan de ce Tag !!

    Aimé par 1 personne

  6. J’aime vraiment beaucoup ce tag, les photos sont tellement vintage (et je suis jalouse de ne pas avoir toutes celles que j’aurais aimé vous montrer)
    Tu as eu l’air d’être une petite fille espiègle et attachante, quel dommage que des réprimandes mal formulées t’ai à ce point traumatisé par la suite, on ne se rend pas toujours compte en tant qu’adulte de la portée de nos actions …

    Aimé par 1 personne

    • Moi aussi j’étais frustrée pour les photos et je bavais devant celles des copinautes, et puis je me suis rappelée de ce livre photos offert par ma grand-mère il y a quelques années : sauvée !
      Et oui, je me rends compte que déjà très jeune, ces remarques ont clairement eu un fort impact sur mon caractère ! :-/
      Tu as raison, à notre tour, en tant qu’adulte, de faire attention….

      Aimé par 1 personne

  7. Merci pour ce joli partage! Je trouve que tu as raison, tu es clairement restee la jolie personne dynamique et solaire que l’on voit sur les photos!!! Tes filles partagent-elles ton caractere, pour l’instant?

    Aimé par 1 personne

  8. Tu étais une petite fille toute mimi, j’adore tes cheveux ! Je te rejoins dans le club de celles qui lisaient en cachette sous leur couette 😉 !
    Sinon je trouve ça fou que ces remarques des maîtresses t’aient marquées à ce point, ça montre bien qu’il faut faire attention à ce qu’on dit aux enfants et à comprendre leur intention car en effet tu n’avais rien fait de mal.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, ça me paraît dingue, à moi aussi, avec le recul, d’avoir été tant marquée ! Je pense que je étais (et je reste) clairement hypersensible, mais ça me fait toucher du doigt la lourde responsabilité qui pèse sur nos épaules de grandes personnes quant aux mots qu’on utilise pour parler à nos petits.
      Et vive la lecture sous la couette ! 😉

      J'aime

  9. C’est chouette toutes ces photos… Je crois que le coup de la lampe de poche pour lire en cachette est une donnée commune à beaucoup de blogueuse… ravie d’en avoir appris un peu plus sur toi en tout cas ! Et Jeune première dans un Opéra ? Wahoo, c’est la classe

    Virginie

    Aimé par 1 personne

    • Oui, c’est clair que cette passion pour la lecture est partagée de manière unanime par toutes les participantes ! Comme quoi, l’amour de la lecture qui mène à la passion de l’écriture : ça se vérifie dans notre toute petite sphère ! 😉
      Et ouiiiiii ! Je vais me la jouer castafiore ! 😉

      Aimé par 1 personne

  10. Je me suis fait la même réflexion que Die Franzoesin, heureusement que je l’ai aussi écrit avant ! Ce que tu dis me parle beaucoup, et définitivement j’adore ce TAG qui change vraiment de d’habitude. Trop chouette de voir toutes ces photos et tous ces souvenirs d’enfance !
    Finalement, on est moins evil twin (mais c’est pas possible d’être aussi sage !) que je pensais MAIS vraiment, je crois que petites filles déjà, on se serait bien entendues ❤

    Aimé par 1 personne

    • Oh la la, je meurs de curiosité pour ton article à venir ! C’est drôle qu’on puisse se ressembler en tant que maman et avoir été des enfants si différentes ! Mais en effet, comme tu dis, ça ne nous aurait pas empêché d’être amies, bien au contraire ! ❤

      Aimé par 1 personne

  11. Trop chouette! Ça me replonge en enfance ces photos vintage et ces souvenirs dans lesquels je ne reconnais pour certains (notamment la lecture, les jeux inventés et la bonne élève).
    Tu avais l’air d’une petite fille adorable et si c’est le prénom qui fait ça j’espère que ma Loulou sera comme toi!

    Aimé par 1 personne

  12. Pingback: L’enfant que j’étais [TAG] – La vie ordinaire

  13. C’est drôle toutes ces découvertes ! Je me sens assez à l’écart en vous lisant, c’est peut être pour ça que je n’ai pas fait long feu comme blogueuse…
    J’imagine maintenant une brochette de blogueuses en devenir super sages avec le nez dans un bouquin alors que petite Flora passe son temps à jouer aux billes et à se rouler dans la poussière…
    Très chouettes photos, on te reconnaît bien dans ce portrait 😘

    J'aime

  14. Pingback: Elle n’est pas moi | Miss Lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s