Mariage à l’autrichienne

20171014_122448.jpgComme je vous le disais la dernière fois, Nymphette et moi avons survolé les Alpes pour aller au mariage de Cocci et Mister Wald.

Au-delà des magnifiques souvenirs que je garde de ces trois jours en Autriche, je voulais vous raconter toutes les petites différences que j’ai pu constater entre un mariage à la française et un Hochzeit im Österreich.

L’heure, c’est l’heure !

Tout d’abord, en ce qui concerne la ponctualité, nos amis germanophones ne plaisantent pas : c’est une valeur SA-CRÉE ! D’ailleurs, pour être sûres d’être bien à l’heure, la coiffeuse et la maquilleuse ont tenu à commencer leur travail dès 8h du matin, pour une cérémonie à…. 14h ! Autant dire que ma grande dormeuse d’amie n’était pas vraiment ravie de voir sa grasse matinée réduite à peau de chagrin : elle a dû négocier sec pour réussir à reculer l’heure du rendez-vous.
En repensant à ma pose de vernis en vitesse le jour de mon propre mariage, un bon quart d’heure avant de partir pour la mairie, je me suis dit qu’elles m’auraient prises pour une folle inconsciente, alors qu’en fait, on est bien d’accord, j’étais laaaaarge !

20171014_121731.jpg

Petit instant volé des préparatifs de la mariée

Autre exemple qui m’a fait doucement rire sous cape. Le début du repas, le soir, était prévu dès 18h30. Mais étant donné le temps magnifique et la température presque estivale, le vin d’honneur s’est un peu étiré en longueur, et le temps de rapatrier tous les invités, on est plutôt entré dans la salle du dîner vers 19h. Eh bien j’ai entendu des invités s’interroger, légèrement inquiets : « Est-ce qu’on s’est trompé pour l’heure du repas ? »
Je n’ai jamais vu un invité s’inquiéter de l’horaire du repas, en France. A la limite, de l’horaire de la cérémonie, moi la première, Miss à la Bourre…. Mais jamais pour savoir si le planning horaire est respecté. Hormis les serveurs, un éventuel wedding planer ou les mariés eux-mêmes, finalement, une fois que la fête a commencé, on se laisse porter. Or là, ça avait l’air d’être une sacrée source d’inquiétude pour quelques uns des invités.

A l’église, tout le monde !

Alors oui, je sais, ce n’est pas une véritable différence puisque de nombreux couples français se marient également à l’église. Mais là où j’ai trouvé cette cérémonie si particulière, c’est dans son déroulement.

En France, j’ai l’impression que la religion est presque un sujet tabou. Je suis bien consciente que mon entourage spécifique, surtout constitué de scientifiques mécréants et de bobos à tendance anarchiste, me donne une image faussée sur ce point. Mais malgré tout, j’ai l’impression que la religion ou même le sacré en général est moins présent dans nos vies. Il resurgit, parfois de manière marquée, au moment des grandes étapes de la vie, comme pour les mariages ou les naissances. Et ces dernières années, moi qui n’avais jamais dépassé le parvis d’une église autrement qu’en touriste, j’ai donc eu à plusieurs reprises l’occasion de voir des amis se jurer fidélité devant l’Éternel.

En Autriche, au contraire, la religion fait partie intégrante de la vie quotidienne. Et comme la majorité de la population se répartit entre le catholicisme et le protestantisme, il n’est pas rare de demander, au cours de la conversation, à quelle confession on appartient. Ces discussions se font avec un naturel désarmant pour moi qui, élevée en athée par une mère issue du catholicisme et un père fils d’imam, ai toujours eu un rapport sibyllin à la religion.

Mais bon, revenons à nos moutons ! Cocci et Mister Wald étant de confessions différentes, ils ont choisi de s’unir par une cérémonie oeucuménique. Les échanges de paroles entre la pasteure et le prêtre qui ont animé la célébration, les intermèdes musicaux assurés avec brio par le groupe de musiciens jazzy, l’ambiance champêtre avec cette chapelle en pleine nature, les voeux de bonheur de la part des amis et parents, tout cela m’a bouleversée, et j’ai été très émue d’être, en tant que témoin, partie prenante de cette magnifique cérémonie.

20171014_145838.jpg

A table !

Alors là encore, le rapport à la nourriture est très différent d’une famille à l’autre et donc d’un mariage à l’autre. Mais en général, en France, on se retrouve autour d’un vin d’honneur à la suite de la cérémonie de mariage, qui peut être sucré, salé ou même les deux, selon le moment de la journée.

En Autriche, pas de prise de tête à essayer de corréler horaires et goûts culinaires : on mange de tout, quand on veut ! En l’occurrence, la cérémonie ayant lieu à 14h, des petites tartines salées ont servi de repas de midi à la plupart des invités. En ce qui me concerne, ayant l’honneur d’être avec la mariée dans ces quelques heures si intenses et émouvantes qui précèdent le début de la célébration, j’ai eu droit à une Hochzeitsuppe, littéralement une soupe de mariage : il s’agit d’une souple traditionnelle, constituée d’un bouillon avec des nouilles. Autant te dire que vu ma maladresse légendaire et le boulot pour réussir à enfiler ma seule robe potable, j’ai préféré éviter la casse et je suis allée à la chapelle le ventre vide. Heureusement, je me suis rattrapée sur le vin (hip’s !).

20171014_162016.jpg

Mais heureusement, les mariés étant de véritables gourmets, nous avons eu droit à un vin d’honneur remarquable. En Autriche, on appelle ça l’Agape, et comme son étymologie latine le laisse suggérer, il s’agit d’un véritable festin, servi en plein milieu d’après-midi, ce qui fut, pour la petite française que je suis, assez déroutant, tu en conviendras. Je me suis régalée de jambon cru tranché sous nos yeux, de légumes marinés, de bon pain cuit sur place, et, bien évidemment, au milieu de toutes ces vignes, de bon vin ! Pendant ce temps, Nymphette, allongée sur une nappe à l’ombre des vignes, roupillait comme une bienheureuse….

20171030_141138.jpg

Elle a l’air bien là, à profiter de cette belle journée d’automne, non ? D’ailleurs, en la voyant si bien installée, les autres parents du mariage sont venus installer leurs bébés à proximité, histoire que ces petits choux en profitent pour sociabiliser un peu (vivent les amitiés franco-germaniques 😉 ).

Autre particularité que j’ai trouvé surprenante mais très attentionnée, et que je n’avais jamais vue en France : au repas du soir, plusieurs choix étaient disponibles pour le plat principal, entre viande, poisson ou même végétarien !

IMG_20171014_220622_568.jpg

Re-hip’s !

A la queue leu leu

Dernière petite spécificité qui m’a fait sourire : la manière parfaitement disciplinée avec laquelle les invités se sont rangés en ligne pour pouvoir féliciter les nouveaux mariés. Là où en France on assiste en général à un sacré bazar, avec l’ensemble des invités qui, tels un seul homme, se bousculent pour barbouiller les joues des pauvres mariés de rouge à lèvre fushia ou leur souhaiter une douzaine d’enfants avec des larmes d’émotion dans la voix, en Autriche, en quelques secondes, une ligne bien définie se forme et chacun patiente sereinement en attendant d’avoir l’insigne honneur de féliciter les mariés de vive voix.

Je vous explique même pas comme il m’a été difficile de raisonner mon père qui voulait doubler tout le monde, en bon méditerranéen qui s’assume….! Il n’avait même pas compris pourquoi tous ces gens faisaient la queue !

20171014_122445.jpg


Au-delà de toutes ces petites anecdotes, ce mariage était une véritable réussite, avec des mariés sereins qui ont profité de leur magnifique journée, et qui nous ont offert un moment inoubliable dans un cadre splendide. Et pour moi, voir ma si chère amie épanouie et rayonnante au bras de son mari tout neuf, c’était le plus merveilleux des cadeaux !

 

 

Publicités

25 réflexions sur “Mariage à l’autrichienne

  1. C’est sympa de nous décrire ces petites différences, enfin pas si petites en fait !! Tu m’as bien fait sourire avec la discipline. C’est vrai qu’en France, on n’est pas les champions. J’ai fait des comparaisons avec mon mariage et toutes tes remarques sont très vraies 🙂
    Cela à l’air très beau, très doux. Merci de nous avoir fait partager ce moment.

    Aimé par 1 personne

    • Hihi ! Oui, les invités bien alignés et disciplinés, c’était vraiment rigolo, surtout à côté de mon foufou de papa qui voulait doubler tout le monde ! 😀
      Et je suis contente que l’ambiance générale soit ressortie de mon article, parce qu’en effet, c’était à la fois très beau et très doux. 🙂

      J'aime

    • Oh génial ! Et oui, moi aussi j’avais hâte : c’est tellement particulier, la position de témoin ! On est vraiment, comme notre nom l’indique, un témoin privilégié de l’amour des mariés, et c’est juste merveilleux ! 🙂

      J'aime

  2. Très intéressant comme article! Les mariages allemands auxquels j’ai assisté, étaient quelque peu différents! pas de salé l’après-midi, mais plutôt des gâteaux et du café (mais le repas de fête était le soir). Pas de vin d’honneur non plus, le Kaffee-Kuchen a duré tout l’après-midi!

    Aimé par 1 personne

    • Alors l’année dernière, l’autre mariage autrichien où on était invité était également organisé autour d’un Kaffe-Kuchen, l’après-midi, et ça m’avait beaucoup marquée, parce que je ne m’attendais pas à manger le gâteau de mariage à 16h, juste après la cérémonie !

      J'aime

  3. Oh vous avez eu un temps magnifique ! Nymphette a l’air super bien au soleil ! Et j’adore ta coiffure.
    J’ai eu l’occasion d’aller à un mariage allemand, un couple d’amis allemands et la célébration était aussi en plein air (mais non-religieuse) magnifique ! Et ce qui m’a le plus marqué : le repas ! En effet, on mange de tout comme on veut, et au niveau boissons on boit ce qu’on veut, les serveurs nous demandait ce qu’on voulait et chacun boit vin blanc, ou rouge ou bière !!! Alors qu’en France, les boissons sont tellement liées au moment du repas (vin blanc avec poisson, ect…). Par contre, niveau dessert, c’était vraiment pas top, comme si ce n’étais pas du tout important pour eux : des fruits et de la glace (mais bon c’est un exemple hein, peut-être que tous les mariages allemands ne sont pas ainsi)… Alors qu’en France c’est sacré 😉 ! Du coup étais-ce pareil en Autriche ?

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui, le temps était vraiment splendide ! C’était rapide, juste un peu moins de trois jours, mais ça a été un véritable bol d’air, avec ce paysage et ce temps magnifique ! Et oui, Nymphette aussi en a bien profité ! 🙂
      Du coup ton expérience de mariage germanique est bien ressemblante, en effet ! Ici aussi, le dessert était moins mis en valeur que le reste du repas : pour tout te dire, le temps que je réalise qu’il avait été servi dans la salle de bal, il n’y en avait déjà plus ! Sniff !

      J'aime

    • Ahah ! Ben non, j’étais bien toute seule avec elle ! J’ai retrouvé mes parents à l’aéroport de Vienne, où nous avons fait la dernière partie du trajet ensemble, dans une voiture de loc. Du coup, dans l’avion, c’était un véritable tête à tête ! Et pourtant, je t’assure que ce n’était vraiment pas si galère que ça ! 😉

      J'aime

  4. Ça a l’air d’avoir été un très joli mariage! Cette comparaison avec ce qu’on connaît est intéressante et j’aime beaucoup leur côté sacré et traditionaliste! Merci aussi pour ces jolies photos!

    Aimé par 1 personne

  5. Chouette ces différences mais… qui ne me semblent pas si différentes de mon propre mariage ! Sûrement car nous ne sommes pas trop loin de nos voisins germaniques, qui ont l’air de nous avoir laissé pas mal de petites traditions… Mention spéciale pour la « file d’attente » devant les mariés qui a rendu mon lyonnais de mari tout neuf complètement dingo 😂
    Et… la #teamalcoolique on en reparle ? C’est quoi le plus dur, être enceinte à un mariage ou pendant tout l’été ??? 😂

    Aimé par 1 personne

  6. Le cadre est vraiment à couper le souffle !
    C’est toujours rigolo je trouve de voir les petites différences dans les traditions. Pour la file indienne avant de féliciter les mariés, c’est aussi une tradition aux Antilles. En arrivant sur le lieu de la soirée tous les invités se mettent en file et saluent à tour de rôle les mariés et leurs parents avant de commencer le cocktail. Cela s’appelle le « serre-pince » 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s