Dans les airs avec Nymphette

20171022_162341.jpgLe week-end dernier, Nymphette et moi nous sommes éclipsées pour aller au mariage de ma plus chère amie, Cocci. Le mariage avait lieu en Autriche, dans une jolie auberge sur les hauteurs de Graz. Nous avons donc voyagé en avion, Nymphette et moi, juste toutes les deux.

Étant donné la rentrée compliquée de Poupette, Mister F. a préféré rester à la maison avec elle, pour lui permettre de profiter d’un week-end plus reposant. Et ils ont bien profité, entre sortie piscine, premier ciné (« Dans un vrai cinéma, Maman, avec beauuuuuuuucoup de fauteuils ! ») et resto à deux.

Du coup, nous avons eu 72h de tête à tête, avec Nymphette, ce qui n’était pas arrivé depuis… sa naissance !

Côté pratique, même si nous avons déjà beaucoup voyagé avec Poupette, c’était la première fois que je prenais l’avion toute seule avec un bébé. Je savais que je n’aurais pas de relais possible pendant le trajet (je vous ai déjà dit à quel point j’admirais les mères (et les pères !) célibataires ?). Du coup, j’ai emporté une jolie collection de jouets à mâchouiller, puisque cette activité semble être la préférée du moment, pour ma Nymphette ! Les poussées dentaires ne sont pas loin : youhou !!

La veille du départ (organisée, je suis), je boucle en vitesse ma valise en y fourrant en vrac des tenues plus ou moins chaudes, pour le voyage et le mariage. J’ai également récupéré in extremis un babyphone, emprunté à une collègue. Et vendredi matin, à l’aube, je me faufile en douce hors de la maison, avec mon bébé en koala sur le ventre, un énorme sac à langer sur l’épaule et notre valise derrière moi, direction Roissy.

Étant donné l’heure matinale, Nymphette finit sa nuit tranquillement ballotée dans le porte-bébé. Il y a bien quelques tentatives de réveil et de gigotage intempestif dans le RER, mais je réussis à faire taire ses velléités d’indépendance à coup de tétine dans le bec (#mèretortionnaire).

Après plus d’une heure et demi de trajet, nous voilà enfin arrivées à l’aéroport.

20171022_194547.jpg

Au moment de déposer notre valise en soute, j’ai droit à un petit coup de stress : le steward me demande le livret de famille. Pourtant Nymphette et moi portons le même nom ! J’ai bien pris soin de rajouter mon nom de jeune fille en nom d’usage sur son passeport ! Ah oui, mais selon nos papiers, nous n’habitons pas à la même adresse, puisque j’ai fait refaire mon passeport avant notre récent déménagement…. Là, je bénis Mister F. qui a glissé hier soir le livret de famille dans le sac à langer.

Au passage de la sécurité, on me demande de sortir Nymphette du porte-bébé. Je me contorsionne, dépose le-dit porte-bébé dans la barquette sur le tapis roulant, et, Nymphette dans les bras, passe brillamment sous le portique sans déclencher la moindre alarme (j’en étais presque déçue : c’est l’aventure ou quoi ? 😉 ). Par contre, nouveau moment de solitude lorsque je réalise qu’il faut que je rattache le porte-bébé, tout en tenant Nymphette dans les bras… Heureusement, le passager juste derrière moi, qui gazouille avec Nymphette depuis 10 minutes, propose gentiment de m’aider. Je lui confie donc Nymphette un instant, tout en me dépêchant de m’empêtrer dans les fichues lanières du porte-bébé (vive l’écharpe !). Pendant ce temps, ma fille me regarde avec des yeux de chien battu, la larme à l’oeil, abandonnée qu’elle est dans ces bras étrangers. Vite, je récupère mon petit bébé avant le déluge !

Maintenant, il va falloir occuper Nymphette pendant les 2h de vol. Une fois installées dans l’avion, je sors tout l’attirail et je prépare un biberon à lui donner pendant le décollage, histoire que la différence de pression n’abîme pas ses fragiles tympans.

IMG_20171013_084826_387.jpg

Notre voisin, un homme d’affaires visiblement très occupé, passe tout le vol à pianoter sur son ordi, en nous lançant des regards en coin lourds de reproches anticipés. Mais Nymphette se fait un plaisir de lui donner tort en étant l’exemple parfait du joli poupon souriant : elle n’a pas bronché pendant les 2 heures de vol, hormis pour gazouiller avec l’hôtesse.

Par contre, pas de repos pour les braves : elle a passé tout le vol à regarder autour d’elle avec de grands yeux, avant de s’effondrer d’un coup, pour une sieste éclair de 20 minutes.

20171015_175702.jpg


J’avoue, je m’étais préparée au pire, au souvenir des 8 heures de vol aller puis retour lors de notre dernier voyage en avion avec Poupette. Le sac à langer était bourré à craquer de petits hochets, de marionnettes miniatures et d’anneaux dentaires, avec Sophie la girafe en guest star. Et finalement, Nymphette est encore suffisamment jeune pour suivre de partout sa Maman-la-Bougeotte, tout en souriant à pleines gencives à tout ce monde qui papillonne autour d’elle.

Quant aux jouets divers et variés, quoi de mieux que ses pieds ?

20171015_171538.jpg

Publicités

25 réflexions sur “Dans les airs avec Nymphette

    • Oui, aussi petit, c’est vraiment un plaisir ! Bon, après, je te l’accorde, il y a une zone sombre, entre 10 mois et 3 ans, où il vaut mieux être bien équipée pour pouvoir gérer seule avec un (ou même deux !) petits. Mais lorsqu’ils grandissent, ça redevient faisable ! 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Le regard lourd de reproche anticipé… très jolie formule, très parlante !!! (la tête des passagers de la voiture 13 du TGV où je suis entrée avec mes deux petits de 3 ans et demi et 15 mois… c’était tout à fait ça !!!)

    C’est pas évident d’être tout seul, l’exemple du porte bébé est parfait… 😉
    En tout cas, ta puce a été adorable ! (et j’adore la peluche d’avion !)

    Aimé par 1 personne

    • Ahah ! Oui, je crois qu’on connaît tous ça ! On voit littéralement les passagers se raidir à notre vue, et surtout, à la vue de notre pourtant si adorable petit ! (rire machiavélique)
      J’avoue que les deux en train, je n’ai encore jamais tenté, mais je sens que je vais y avoir droit, l’été prochain ! Ça s’est bien passé ? Le trajet n’était pas trop long ?
      Et sinon, c’est clair que Nymphette a été vraiment tranquille : je n’ai pas beaucoup de mérite, finalement !
      (l’adorable petite peluche, c’est ma belle-soeur qui lui a offert pour sa naissance : tout le monde en est fan, et Nymphette la première ! 🙂 )

      Aimé par 1 personne

      • Le trajet en train durait deux heures… la première heure ça allait, la deuxième heure c’était plus compliqué… Mon fils de 3 ans et demi est resté sage, mais c’était long pour ma puce de 15 mois ! Du coup je l’ai promené un peu partout 😉
        Ta belle sœur a bon goût !!

        Aimé par 1 personne

    • Oui, à peu près ! Il y a juste eu deux annonces intempestives de la part du pilote qui l’ont réveillée en sursaut, puis plus moyen pour elle de trouver le sommeil : dommage ! Mais elle est restée globalement bien calme. 🙂
      Ce petit avion en crochet fait l’unanimité ! Et Nymphette en raffole 😉
      Quant au mariage, oui, c’est prévu !

      Aimé par 1 personne

  2. Sympa le voisin 😁 je n’ai encore jamais testé les voyages seule avec 1 ou 2 nains à part le tram (1/2 heure quand même 😂), trop peur de ne pas gérer et ne pas pouvoir passer le relais …. Chapeau !!!

    Aimé par 1 personne

    • C’est clair que c’est toujours l’angoisse quand on est seul et qu’il faut gérer une crise éventuelle ou une grosse fatigue. Après, comme le disait l’une des puéricultrices de ma crèche, ce n’est pas parce qu’on a un enfant qu’on n’a plus le droit de voyager….!
      Bon et puis 1/2 heure de tram, ça compte, quand même ! 😉

      J'aime

  3. Quel joli voyage! C’est agreable et si rare de pouvoir se retrouver seule avec son bebe, a partir du moment ou on en a plusieurs… Et pourtant, tout est si different, quand on se retrouve seul a seul… Je suis sure que vous en avez autant profite l’une que l’autre 🙂 A bientot de lire la suite de votre week-end!

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui ! Pour moi, ça a été un véritable bonheur d’avoir ce temps tranquille avec elle ! Je ne l’avais pas vraiment réalisé avant de le vivre ! 🙂
      Et oui, j’imagine qu’elle aussi a dû profiter de ces quelques jours seule avec sa maman : c’est que ça ne lui est pas arrivé souvent, depuis sa naissance !

      J'aime

  4. Ça a du vous faire tellement de bien à toutes les deux !
    Je t’ai déjà dit que je vous admirais beaucoup de voyager autant en train ou en avion avec Poupette, puis maintenant Nymphette ? C’est vraiment un truc qui m’angoisse, les voyages avec enfants ! (Mais même en voiture hein ?).
    Souvent on va en train chez ma mère, on l’a déjà fait quelques fois juste moi et les deux nains, et ça se passe toujours bien mais bon c’est 30 MIN quoi 😂 en plus Number 1 adore ça. Et moi j’aime bien aussi parce que, comme tu le racontes, ça redonne confiance en l’être humain : il y a toujours une ou plusieurs personnes pour t’aider ! C’est juste fou ! Bon, on passera sur les regards noirs de certains – oui ça existe aussi, je préfère ne retenir que le meilleur 😊

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Mariage à l’autrichienne | Miss Lune

  6. Haaaaaa mais voilà !!! J’avais loupé cet article et étais passée directement au récit du mariage ! Bon et bien tu as raison sur le papier ça semble faisable de voyager toute seule avec bébé. Entre temps j’ai fait Lille – Paris toute seule avec Petit Viking et tout s’est bien passé 🙂 Même si clairement la partie Lille – Paris en TGV a été bien plus agréable que la partie Paris – banlieue en RER !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s