Tuto déguisement d’Halloween pour les (très) nuls en couture !

Bon, voilà, j’annonce la couleur dès le titre : si vous cherchez de belles finitions, un travail rigoureux et un rendu impeccable, j’ai bien peur qu’il vous faille passer votre chemin. Cet article s’adresse aux parents en galère pour les fêtes de Carnaval et d’Halloween, paniquant à l’idée de devoir coudre/fabriquer/pondre un costume à leur petit et qui ne savent pas par où commencer.

Alors que moi, avec mes gros sabots et mes coutures tordues, je n’ai aucun scrupules : je tente, j’essaie sur ma fille réticente et gigoteuse, je découds, et je recommence ! Et au final, nous sommes toutes les deux souvent bien contentes du résultat !

Du coup, je me suis dit qu’un article décomplexé pour les mamans et les papas avec deux mains gauches, ça serait une bonne idée !

C’est parti ?

Alors, pour commencer…

Il faut déjà avoir une idée !

Là, j’avoue, j’ai la chance d’être aidée par la crèche : les éducatrices, non contentes de proposer régulièrement des petites fêtes pour rythmer l’année, suggèrent également aux parents un thème particulier. En l’occurrence, cette année pour Halloween, c’était une thématique de couleur : orange et violet. Je suis donc partie sur l’idée d’un costume de citrouille, en rajoutant tout simplement un pantalon et un t-shirt violets en-dessous pour coller à la thématique couleur.

Pour vous donner un autre exemple, l’année dernière, c’était un Halloween en noir et blanc qui avait été proposé : nous avions donc réalisé un costume de petite sorcière avec un tutu noir et un chapeau zébré (grande fierté de Mister F.).

halloween_sorciere

Bon, je vous l’accorde, le petit moulin multicolore n’a rien à faire dans la thématique noir et blanc, mais on a fait ce qu’on a pu pour l’occuper le temps de la photo !

Bon, revenons à nos citrouilles. Une fois qu’on a l’idée, il faut…

Chercher un patron

Euh, je vous le dis tout net : je n’ai jamais véritablement suivi un patron pour les déguisements que j’ai fait à ma fille. Je m’en sers plutôt comme une source d’inspiration pour concrétiser ce qui commence à prendre forme dans mon esprit bouillonnant (oui, en général, à cette étape, je suis übermotivée !).

Typiquement, je fouille sur Pinterest et je finis par retomber sur des blogs de supermamans qui font ça trop bien et trop proprement. Mais ça me permet d’avoir un cadre et de ne pas partir dans tous les sens.

Bon là, je suis tombée sur un super blog américain, avec patron et tout et tout, et, je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais Pinterest m’a fait une petite blague et n’a pas épinglé ma super trouvaille (que je n’ai, bien évidemment, jamais retrouvée par la suite, ça serait trop facile !).

Mais bref, j’ai fini par m’inspirer de 2-3 images par ci, par là (si tu veux aller jeter un coup d’oeil à mon tableau Pinterest, c’est par ici), et je suis partie bille en tête…

Acheter le tissu

Alors là, deux solutions.

Soit vous avez un beau (et grand, de préférence) magasin de tissus pas bien loin, et vous pouvez aller y faire un tour, ce qui présentera le grand avantage de vous permettre de discuter avec les vendeurs et vendeuses qui sont toujours de bons conseils, quand ils nous voient débarquer avec nos milles idées et notre enthousiasme débordant.

Soit vous n’avez vraiment pas le courage d’aller faire du shopping, et vous préférez commander le tissu en ligne. Je l’ai fait plusieurs fois sur le site de Ma Petite Mercerie, et je n’ai jamais été déçue, ni par la rapidité de livraison (je vous rappelle que je m’adresse aux parents paniqués qui s’y prennent à l’arrache !), ni par le choix des tissus et autres accessoires, ni par le petit bonbon glissé dans chaque colis (miam !). Mais cette deuxième option nécessite un plus de travail en amont, en s’assurant de la quantité nécessaire par rapport au patron que l’on a choisi.

Cette fois-ci, j’avais l’opportunité d’aller directement en magasin, alors j’ai choisi la facilité. 🙂

Bon, me voilà parée ! Et donc, pour ce costume de citrouille, j’ai eu besoin :

  • de feutrine orange (1,50 m x 0,8 m)
  • de deux petits coupons de feutrine noire et verte pour les détails
  • d’un élastique épais pour la robe (1 m) et d’un autre fin pour maintenir le chapeau (30 cm)
  • de ouate (1,50 x 1 m, mais c’était beaucoup trop !)

dsc_0195.jpg

A cela, on rajoute les indispensables accessoires : épingles multicolores (ou pas, mais c’est quand même vachement plus beau 😉 ), mètre souple, ciseaux de couture, crayon pour tissu, ruban orange, aiguilles à feutrine, fil à couture (vert, orange et noir).
Mais ayant été bien gâtée à Noël dernier, j’avais déjà tout ça sous le coude avant de commencer.

Oh, et petit détail pratique : mais pourquoi tant de feutrine ?!
C’est juste que c’est un tissu idéal pour les débutants, sur lequel on n’a pas besoin de faire d’ourlet, alors en général, moi, je ne me pose pas la question. D’autant plus que pour un déguisement d’hiver, c’est quand même vachement pratique.

Au travail !

Bon, ben là, plus le choix : il faut s’y mettre !

Comme je vous le disais, je choisis plutôt la facilité. Je suis donc allée récupérer une petite robe de Poupette dont je me suis inspirée pour servir de patron.

dsc_0196

Comme je comptais doubler la face avant pour pouvoir la remplir de ouate, et recommencer la même chose pour la face arrière, il me fallait 4 coupons identiques de cette forme.
J’ai donc découpé la forme dessinée à partir de la petite robe, puis je l’ai épinglée à plusieurs reprises pour m’en servir de patron pour les 3 autres coupons.

dsc_0197

Ensuite, j’ai cousu deux par deux ces coupons. Là encore, j’ai triché et profité d’être chez ma belle-mère pour me servir de sa machine à coudre. Comprendre : pour apprendre, enfin (!), à utiliser ce genre d’outil qui me paraissait horriblement compliqué.
Et là, j’avoue que j’ai bien apprécié ! D’habitude, je faisais ce genre de points à la main, et ça me prenait un temps fou. Mais bon, ça reste tout à fait faisable, hein !

dsc_0198

Puis j’ai rempli tout ça de ouate, et ça commençait à ressembler à quelque chose :

dsc_0201

Bon, Poupette étant revenue de sa virée champêtre à la ferme avec sa tata, on a pu passer aux premiers essayages préliminaires.
Et là… C’est le drame ! Ben oui, la petite robe dont j’avais pris le modèle pour faire mon patron initial n’est pas censée être bourrée de ouate ! Ahahahah ! Alors là, système D : j’ai décidé de rajouter deux coupons latéraux pour pouvoir réussir à faire le tour de la taille encore rondouillette de ma Poupette.

dsc_0215

Le nouvel essayage étant plus convaincant, j’ai cousu tout ce petit monde ensemble, et j’ai rajouté deux rubans de chaque côté, au niveau des épaules, pour pouvoir ajuster les bretelles plus facilement.
Bon, et puis parce que coudre des boutons et faire de jolies boutonnières en face, c’est beaucoup moins facile, hein… ! 😉

Bref, après ces derniers ajustements, je suis passée à l’étape la plus technique : réaliser un ourlet sur le bas du costume pour pouvoir y faire passer un élastique permettant de resserrer la robe et de lui donner une forme plus ronde.

C’était un peu laborieux de coudre toutes ces épaisseurs de feutrines ensemble, mais je m’en suis sortie. J’ai ensuite fixé l’élastique épais à une épingle à nourrice, ce qui m’a permis de le faire circuler tout le long de l’ourlet.

Ensuite, j’ai pu commencer les petits détails sympas : découper des triangles de feutrines pour faire les yeux et le nez, puis découper une bouche édentée. Je me suis aussi amusée à faire un petit chapeau avec des feuilles et une tige en feutrine verte. Bon, et comme les cousin/cousine avaient aussi envie de participer à la fête, j’en ai cousu 3 de ces petits bérets (je suis faible…!).

Pour réaliser ces petits chapeaux, j’ai simplement découpé des cercles de feutrines et j’y ai glissé un carton d’un diamètre légèrement plus petit pour les consolider un peu.
Et pour les faire tenir, les rubans, bien que jolis, n’étaient pas suffisants, j’ai rajouté un élastique fin, à glisser sous le menton.

Oh et puis pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Alice, la petite poupée adorée de ma Poupette, avait elle aussi très envie de participer à la fête, alors je lui ai cousu son petit costume à elle aussi.

Bref, j’ai complètement craqué ! (Je suis trèèèèèès faible…!)

dsc_0216

Et le résultat !

Au final, j’y ai passé une après-midi et une partie de la soirée pour finaliser les petits détails facultatifs. Poupette était un peu réticente, au début, mais le costume identique pour sa petite Alice l’a convaincue. Et le jour J, à la crèche, elle était toute fière avec son joli déguisement !

dsc_0220

Une petite entorse (temporaire) à ma règle de ne pas montrer le visage de ma Poupette

Alors, je vous ai convaincus ? Vous allez tenter, tester, rater, mais recommencer ?

Et si ce genre d’articles vous plaît, n’hésitez pas à me le dire : j’essaierai de vous en prévoir d’autres, pour Noël et pour le Carnaval.

Publicités

21 réflexions sur “Tuto déguisement d’Halloween pour les (très) nuls en couture !

    • Alors, j’y ai passé une soirée pour rechercher des idées sur le net (mais bon, en mode tranquillou devant la télé, hein) + une après-midi d’achat du tissus et du gros oeuvre + une soirée de finition pour tous les petits détails (feuilles du chapeau et du col, visage de la citrouille, robe pour la poupée).
      Par contre, côté prix, c’est un peu plus difficile de te donner un ordre de grandeur exhaustif, puisque j’ai réutilisé beaucoup de matériel que j’avais déjà (et qui m’avait été offert). Mais en tissus, j’en ai eu pour 10 €.

      J'aime

  1. Oh j’adore !! Elle est vraiment mignonne. La couture : je fais, la machine à coudre : je maitrise (parfois), mais toujours avec un patron. J’ai besoin d’avoir quelque chose sur lequel me raccrocher. J’ai trop peur de me rater. Mais de voir ton tuto et le résultat, je vais peut-être un peu plus me laisser-aller.

    Aimé par 1 personne

    • Hihi ! J’avoue que je n’oserais pas prendre autant de libertés si c’était pour autre chose qu’un costume, censé n’être porté que peu de fois. Pour de vrais vêtements, je pense que je me raccrocherais également plus à un patron. Mais pour l’instant, je n’ai pas encore osé franchir ce pas, alors je te tire mon chapeau !
      Tu fais quoi de beau, toi ?

      J'aime

    • Oh ben vu les petites merveilles de crochet que tu nous fais, je sais que je peux te faire confiance pour te lancer dans ce genre de projets rapidement ! Et avec l’aide de la soeurette, c’est encore mieux ! 🙂

      J'aime

  2. C’est une excellente idée !!! Coudre à la main : tu as du courage, moi je le fais ponctuellement pour certains projets particuliers ou pour des détails, mais rarement pour assembler un vêtement entier ! Je plussois d’éviter les boutonnières sur les déguisements : toujours trouver une solution de facilité, c’est moins prise de tête !!! La feutrine, le tulle, la polaire : ce sont des matières idéales pour faire des déguisements ! Et aussi pour démarrer la couture : pas trop de prise de tête, les bords sont nets sans faire des finitions trop travaillées !
    Ta Poupette est ravissante en citrouille !!! (J’adore la petite robe assortie pour la poupée !)

    Aimé par 1 personne

    • Oh top ! Mes petites astuces et mes conseils de facilité sont validés par une pro de la couture : je suis bien contente ! (En rédigeant, je pensais à toi en me demandant si tu allais en rire ou bien t’arracher les cheveux devant tant d’amateurisme ! 😉 ).

      Aimé par 1 personne

      • Eh bien, non en te lisant, je me suis dit que tu avais d’excellentes idées !
        Mes premiers costumes étaient pour mes cousins (âgés de 5 et 7 ans à l’époque) : un de chevalier qui consistait en un rectangle de feutrine avec un trou pour la tête et je m’étais embêter à faire un appliqué dragon dessus le tout fermé par une ceinture en satin (bouclé en une après-midi) et un costume de princesse/fée qui m’avait donné du fil à retordre : des découpes princesses, un satin glissant, des ajouts de tulles pour faire un peu rếver la demoiselle !!! (là je ne saurais plus combien de temps j’y ai passé…)
        L’avantage de ta création : elle n’est pas prise de tête pour un résultat optimal !

        Aimé par 1 personne

  3. Le résultat est vraiment très craquant ! Et le niveau de prise de tête fabrication pile ce qu’il faut pour un déguisement (ça ne rentre pas ? pas grave, je fais un petit supplément sur le côté ! bien vu 😉 )
    J’ai l’impression sur cette photo que ta Poupette te ressemble beaucoup, du coup je me dis que tu devrais toi aussi tenter le chapeau-cloche à queue de citrouille, c’est très seyant !

    Aimé par 1 personne

  4. C’est une super idée ça ! Poupette est trop mignonne comme ça. La feutrine, c’est vraiment super pour les débutants. J’ai vite fait bricolé une couche pour la poupée de ma fille. Et c’est super d’avoir fait un mini déguisement pour sa poupée, elles sont assorties comme ça 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Il super chouette ce costume ! C’est vraiment mignon avec tous les petits accessoires assortis !
    Moi aussi je suis preneuse pour d’autres tutos du même genre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s