Carnet de Voyage : Australie

Me voilà de retour ! Oh la la, j’ai plein de choses à te raconter, et je ne sais pas par où commencer : j’ai envie de te raconter mes aventures australiennes, mes retrouvailles avec ma soeur la Grande Voyageuse, la façon dont nous avons géré la séparation avec Mister F. et Poupette. Ça en fait des articles à venir !

Pour commencer, je te propose un résumé plus ou moins complet de mes péripéties de voyage, histoire que tu aies en tête mon petit périple au pays des kangourous.


Commençons par resituer le contexte de ce voyage un peu imprévu : il s’agissait en fait pour moi d’un déplacement professionnel. Je n’ai eu la confirmation ferme de ma hiérarchie qu’un tout petit mois avant le départ : à ce moment-là, j’étais débordée côté boulot, et je n’ai pas réussi à trouver le temps de m’organiser un itinéraire sympa à travers le pays. Pour te prouver à quel point j’étais à l’arrache, je n’ai fini par me procurer un guide de l’Australie que la veille de mon départ ! Et encore, c’est parce qu’une des mamans de ma crèche savait que je partais à Sydney et qu’elle me l’a déposé dans le casier de Poupette.

De son côté, ma soeur est en vadrouille autour du Monde pendant toute une année. Elle arrive à peu près à mi-parcours de son aventure et passe quelques temps au Vietnam, où son copain travaille jusqu’en décembre. Lorsque je lui ai dit que j’allais passer dans le coin (ben quoi, à cette échelle, c’est pas si loin !), elle a eu très envie de profiter de l’occasion pour venir me retrouver. Et c’est là que nos merveilleux parents sont intervenus. Parce qu’un séjour en Australie, c’est pas le même budget qu’un séjour au Vietnam, et que malgré les économies prévues, ma soeur aurait eu du mal à tout financer par elle-même. Bref, on a eu droit à un beau coup de pouce financier de la part de nos parents, histoire de forcer le destin et nous permettre de nous retrouver entre soeurs !

Bon, voilà le tableau : 18 jours sur place dont une semaine de congrès pour moi, une arrivée et un départ fixés à Sydney (déplacement pro oblige), une saison pas des plus clémentes puisque c’est l’hiver, là-bas (encore une fois, déplacement pro oblige) et un budget limité (de mon côté, il est aussi prévu quelques semaines de vacances avec Mister F. et Poupette au pays des Sachertorte, alors il faut garder des fonds…!).

Tout cela nous a amené à choisir notre itinéraire avec soin.

Ah ! J’oubliais un autre petit détail qui a son importance : Lila n’avait droit qu’à 7 kilos de bagage pour tout le séjour (frais supplémentaires des compagnies low cost, blablabla), et moi j’avais une bonne partie de ma valise occupée par les tenues professionnelles indispensables pour ma conférence. Comme je ne me voyais pas faire l’escalade des Blue Moutains en ballerines Repetto et petite jupe de tailleur, j’ai pris quelques affaires plus confortables, mais bon, la place restait limitée. Autant te dire que ni Lila ni moi n’avions prévu la doudoune, le poncho de pluie ou les bottes. Du coup, après trois jours de pluie à Sydney, nous avons eu très (très très très !) envie d’aller chercher le soleil à l’autre bout de l’île !

Nous avons longuement hésité entre Cairns, petite station balnéaire aux environs riches et variés, et Alice Springs et son fameux rocher rouge, mais le prix des vols a eu raison de notre envie de découvertes merveilleuses, et nous nous sommes résignées à aller sagement profiter des plages du Queensland.

Visites à Sydney (4 jours)

Sydney est une ville vraiment immense : sa superficie est plus de 12 fois supérieure à celle de Paris ! Il est donc indispensable de se déplacer en voiture ou, si comme moi, conduire à gauche te tente moyennement, utiliser les transports en commun. Pour cela, il existe une application très pratique, Transit, qui fonctionne hors connexion. Après la première connexion Wi-Fi qui lui permet de télécharger toutes les fiches horaires des transports de la ville où tu te trouves, elle te géolocalise en continue et te propose les transports à proximité. C’est également très pratique pour savoir quand demander l’arrêt, dans le bus…

Bref, tu l’auras compris, j’ai parcouru la ville en long, en large et en travers !

Jour 1


Le jour de mon arrivée, le temps était magnifique. J’en ai profité pour filer, accompagnée de mes deux collègues, vers le fameux Circular Quay. La vue sur l’Opéra et le remarquable pont qui enjambe la baie de Sydney est imprenable.

DSC_0391

L’Opéra de Sydney

De là, nous avons embarqué en ferry pour rejoindre Manly, charmant quartier balnéaire coincé entre deux fronts de mer : l’un sur la baie de Sydney, et l’autre sur l’Océan Pacifique. En arrivant sur la plage, j’ai regretté de n’avoir pas enfilé mon maillot de bain : il faut dire que l’hiver austral n’a rien à voir avec le nôtre !DSC_0368

Après une longue balade sur le front de mer (côté océan, histoire de pouvoir tranquillement reluquer les beaux surfeurs australiens…!), un fish&chip’s et une énorme glace au chocolat, nous voilà de retour sur le ferry pour rejoindre le centre. Cette balade est vraiment agréable et permet de faire les plus belles photos de l’opéra et du pont !

DSC_0378

Vue du ferry

Nous avons fini la journée en nous baladant dans les jardins botaniques royaux, juste derrière l’opéra.

DSC_0402

Vue du jardin botanique

Jour 2


Ce deuxième jour de visite, je l’ai fait à l’issue de ma semaine de conférence, en compagnie de ma soeur. Nous étions logées dans le nord de Sydney, dans le quartier de Pyrmont Bridge. Nous avons rejoint le centre à pieds, en passant par Darling Harbour, ce port animé et touristique qui longe la baie jusqu’au centre ville.

IMG-20160709-WA0012

Darling Harbour

Nous avons fait un détour par le quartier des Rocks, avant de nous diriger vers le marché chinois. Quelques petites emplettes plus tard, nous nous sommes effondrées épuisées dans un café : c’est fou le nombre de kilomètres que tu parcours dans ce genre de grande ville, quand tu te balades avec tes références européennes en tête !

Bref, pour finir la soirée en beauté, nous sommes allées manger dans un excellent restaurant de Potts Point où un des amis de Lila nous a reçues comme des princesses !

Jour 3


Ce troisième et dernier jour de tourisme à Syndey était également mon dernier jour en Australie. Nous étions revenues la veille de Cairns, ma soeur et moi, et nous avons choisi d’aller nous balader le long de la côte Pacifique, dans le quartier de Bondi.

IMG-20160715-WA0056

Bondi Beach

Nous avons fait la balade qui relie les plages de Bondi et de Coogee, en passant Tamarama et Brontee. Autant de plages que de variétés de paysage, entre le sable fin de Bondi, les falaises creusées par le sel de Tamarama et les pins de Coogee.

Après plus de deux heures de marche, nous avons fait escale dans le Coogee Pavilion où nous avons régalé nos papilles à la cuisine libanaise et nos pupilles à la vue magnifique sur l’océan.

Nous avons vraiment adoré cette journée de balade le long de la côte, à en prendre plein la vue ! J’avais du mal à imaginer que nous étions à peine à 20 minutes de bus du centre de Sydney.

IMG-20160715-WA0046

Jour 4


Juste avant de filer à l’aéroport, nous avons décidé de faire l’incontournable visite du zoo de Sydney, pompeusement nommé Wild Life. J’en avais eu un aperçu en fin de conférence, puisque un koala, un wombat et un wallaby étaient venus nous rendre une petite visite !

DSC_0435DSC_0432IMG-20160716-WA0009

Activités à Cairns (4 jours)

Après le froid (certes, tout relatif) de Sydney, l’atmosphère tropicale de Cairns nous a beaucoup plu !

Jour 1


Ce premier jour, nous avons simplement profité du Lagoon, cette piscine gratuite à ciel ouvert où tous les jeunes se retrouvent pour chiller, tout simplement ! Lila a retrouvé des amis, et nous avons passé une journée tranquille à profiter du soleil tout en bouquinant sur l’herbe.

DSC_0544

Le Lagoon

Le soir, les copains nous ont proposé de faire un barbecue sur la plage. Enfin, quand je dis sur la plage, c’est plutôt sur l’esplanade du Lagoon, qui surplombe la mer, parce que sur ces rivages, les crocodiles sont rois !

DSC_0542

DSC_0546

Coucher de soleil à Cairns

Bref, il fait bon vivre dans cette ville où tout le monde se retrouve le soir autour des barbecues publics pour profiter des soirées fraîches : les jeunes, les familles, les amis, les amoureux, les touristes et les australiens. Et au-dessus de tout ce beau monde, les chauves-souris s’en donnent à coeur joie !

DSC_0545

Le bal des vampires

Jour 2


Le deuxième jour, nous avons cédé à la tentation et profité des soldes (d’hiver ici, je vous rappelle !) pour nous offrir un bikini australien à chacune.

Et du coup, on est allé les tester sur la plage ! Comme je vous le disais, à Cairns, les crocodiles sont rois : nous avons donc dû prendre un bus pour nous éloigner de la ville et aller jusqu’à la plage de Palm Cove, à plus de 40 minutes de route.

En cette saison creuse, nous n’étions pas nombreux sur la plage ! La vue était superbe : on se serait cru sur les plages de Caraïbes ! Bon, la température de l’eau et la présence des panneaux « Attention, crocodiles et méduses ! » nous rappellent qu’on est bien loin de Cuba ou des Bahamas !

Palm-Cove-signage

Autant te dire qu’on a juste trempé les pieds…

En revenant en ville, le soir, nous avons participé à un cours de fitness en plein air, sur le Lagoon : l’ambiance était géniale !

Jour 3


Ma soeur, en grande fan des fonds marins, a réussi à me convaincre de faire une excursion sur la Grande Barrière de Corail. Il faut que je t’avoue que j’ai une peur irraisonnée des requins. Du genre à me taper des petits coups de flippe toute seule lorsque qu’une algue m’effleure le pied, au milieu d’un lac (oui oui, dans un lac !). Bref, autant te dire que je faisais pas la fière sur le bateau qui nous emmenait au large de Cairns !

Heureusement, l’équipage doit avoir l’habitude des touristes de mon acabit, et ils ont été parfaits : « Who is terrified ?! Oh, but darling, you can stay with the snorkelling guy, just here ! »
Et contre toute attente, de voir que je n’étais pas la seule à stresser, de me savoir bien entourée, j’ai réussi à passer outre mes appréhensions et à accompagner ma soeur dans son exploration des fonds coralliens. Bon, elle ne m’a pas lâché la main, cela va sans dire…!

Et nous voilà, flottant au-dessus des coraux, à scruter la poisscaille, à traquer la raie et la tortue, et, pour ma part, à zieuter partout autour de moi, à la recherche du moindre aileron. Bref, une superbe journée, entre bateau, tuba et banc de sable.

DSC_0608

Sympa, notre petite île déserte, n’est-ce pas ?

Jour 4


Pour ce dernier jour à Cairns, nous voilà reparties à l’aventure, par voie de terre, cette fois-ci ! On embraque à bord du minibus d’Andy (dis-moi ouiiiiii !) pour découvrir la Rain Forest.

Au milieu de cette forêt tropicale, nous rencontrons une faune plus ou moins hostile : un serpent niché entre les lianes, des araignées énormes, des dindes sauvages se baladant tranquillement sous la canopée, et même, au détour d’un virage, un immense cassowarry qui nous jette un regard dédaigneux avant de rejoindre l’abri de la forêt. Ces drôles de bête, ancêtres en ligne directe des émeus et autres autruches, sont vraiment impressionnantes alors leur deux mètres de haut et leur crête cornée sur la tête !

cassowary most dangerous bird in the world 8

Nous nous arrêtons pour déjeuner à la plage de Cape Tribulation, où on est directement dans le bain pour la suite !

DSC_0646

DSC_0643

Cape Tribulation

Puisqu’une fois notre sandwich englouti, on rejoint la Daindree River pour notre Croco Cruise ! On découvre la mangrove, ses oiseaux et ses énoooooooooormes crocodiles, qui paressent tranquillement au soleil.

DSC_0663

Scarface, King of the Daindree River

On finit la balade par une baignade en eaux vives (je vous rassure, à plusieurs kilomètres de nos chers amis reptiliens !) dans un trou d’eau entouré de rochers. Ce lieu nous rappelle drôlement les baignades cévenoles de notre enfance !

Bilan

Voilà, tu sais tout de notre itinéraire, de nos visites et de nos activités ! Je dois avouer que j’ai rarement aussi peu préparé des vacances à l’étranger, mais les circonstances un peu particulières de ce voyage ne m’ont pas vraiment laissé le choix. Du coup, j’ai pris le parti de me laisser porter par nos envies du moment, tout en acceptant les limitations que ça pouvait impliquer. Typiquement, le prix des billets pour Alice Springs aurait pu être bien moins élevé si nous nous y étions pris à l’avance !

Notre parcours n’est donc ni optimal ni idéal, mais c’est celui qui correspondait à nos envies et nos besoins du moment ! Ce que je veux dire par là, c’est que si tu as pour projet de partir en vacances au pays des kangourous, je te conseille de t’organiser en amont : le budget vacances est vraiment élevé, en Australie, et si nous n’avions pas pu être logées chez des amis à Sydney, nous aurions eu du mal !

Je garde de ce voyage une flopée de souvenirs magiques, des bons moments avec ma soeur et un contact extrêmement facile et agréable avec les australiens : c’est vrai qu’il fait bon vivre, sur leur île !

DSC_0507

Allez, jsuis sympa quand même, je te mets un petit koala pour la route !

Publicités

26 réflexions sur “Carnet de Voyage : Australie

    • Merci de venir par ici pour me lire ! 😊
      J’avoue que j’avais peur que ce récit ne soit pas très digeste, mais ça me tenait à coeur de garder une trace de ces chouettes vacances entre soeurs !
      De ton côté, continue à bien profiter de la Toscane et du Chianti 😁

      Aimé par 1 personne

  1. Bel escapade 😉 ça donne vraiment envie. Et c’est pratique d’avoir des potes partout ! L’Australie est sur ma liste de destinations et j’adorerais avoir une mission là bas mais il faudrait que je change de domaine pour ça… Du coup entre la distance et le prix du billet, j’attends d’avoir du temps pour faire Australie -Nouvelle Zélande en un voyage.
    Le retour n’à pas été trop dur?

    Aimé par 1 personne

    • Oh oui, c’était vraiment top d’avoir des pieds à terre et des potes un peu partout !
      C’est vrai, l’Australie te fait rêver ? Moi, ça n’avait jamais été le cas, ça me paraissait trop loin et trop grand : mon ambition de voyageuse ne me poussait pas jusque là…. Et du jour au lendemain, je m’y suis retrouvée : la vie est parfois étrange, quand on y pense !
      Quant au fait de changer de domaine, surtout pas : les organisateurs de ma conf étaient justement de ton domaine !! 😉
      Et oui, je crois que le combo Nouvelle-Zélande / Australie, ça doit être vraiment la folie !
      Non, bizarrement le retour n’a pas été trop dur : ni côté famille, ni côté décalage horaire, ni côté petit blues habituel de fin de vacances. Le fait de retrouver Mister F. et Poupette et de revenir avec le beau temps y est pour beaucoup ! 😊

      J'aime

      • Je suis en train de me calmer sur les voyages, mais normalement on fait 1 à 2 voyages hors Europe par an en routard. Du coup l’Océanie est le seul continent qui manque à notre palmarès et c’est vrai c’est loin mais c’est aussi très différent de ce qu’on peut voir ailleurs. J’aurais voulu le faire avant d’avoir les enfants et d’être condamnée à des vacances pratiques. Mais j’ai calculé et il nous faut minimum un mois pour voir tout ce que j’ai envie de voir et on ne peut pas se le permettre pour le moment alors on attend 😦 Au pire on se fera ça à la retraite ^^
        Profite bien de tes retrouvailles 😘

        J'aime

        • Héhé ! Le fameux dilemme de voyager ou non avec ses enfants !
          Franchement, si vous êtes si fans des vacances en mode routard, attendez de voir, mais nous, c’est sûr, d’ici quelques années, on partira avec la marmaille sous le bras ! On a déjà commencé cet hiver, même si on a fait les petits joueurs et qu’on s’est contenté des Caraïbes. Mais clairement, je m’en faisais une montagne (et Mister F. aussi 😉 ) et c’était finalement génial pour nous comme pour Poupette.
          Sincèrement, ce genre de destinations c’est l’idéal avec des enfants (hormis le budget et le temps de trajet en avion). Pas plus tard qu’hier soir, je disais à Mister F. que l’Indonésie et la Nouvelle-Zélande, ça me dirait bien, pour dans quelques années, une fois que tous nos petits bébés auront grandi ! 😉
          On en reparle d’ici là ?! 😛

          J'aime

          • On va certainement voyager avec les enfants (si on en a un jour) mais si loin je ne pense pas tout de suite. Déjà il faut gérer les vols puis on ne peut pas changer de villes 2 fois par semaine avec des bébés . En plus à ce prix là je préfère qu’ils soient assez grand pour en profiter (10 ans minimum je dirais).
            On se redit ça dans 15 ans ! 🙄

            J'aime

  2. « bon vivre sur leur île » ?! Avec tous ces crocos niam-niam et leurs vampires de compèt’ !? C’est gentil d’essayer de nous faire rire 😀
    Les photos sont magnifiques en tout cas, ça donne envie (une fois de plus !) A part Ayers Rock, qu’est-ce que tu ferais d’autres si tu y retournes ?
    Par contre heu… mon mari qui partait en congrès avec ses collègues, c’était plutôt convers, jeans et t-shirt… Je me demande lequel exagère entre vous du coup :p

    Aimé par 1 personne

    • Ahahah 😂 J’avoue, si on reste très terre à terre, c’est pas forcément la bonne formule ! Mais si tu voyais comme les gens sont cool là-bas : en tongs ou pieds nus, à moitié à poil sur la plage en plein hiver, la planche de surf sous le bras (non, là-bas ce n’est pas un cliché, mais bien la vraie vie !).
      Bonne question : si j’y retourne, je pense que j’aimerais pousser dans le nord jusqu’à Darwin, mais aussi aller à Melbourne et Canberra, dont tout le monde m’a dit le plus grand bien (mais c’était vraiment pas possible cette fois-ci, on n’était vraiment pas équipées pour un véritable hiver : il faisait -10C à Melbourne quand on y était…!).
      Après, je crois qu’un détour en Tasmanie et un bel itinéraire à travers la Nouvelle-Zélande, ça me tenterait bien, aussi ! Vous avez pour projet des vacances par là-bas ?
      Quant à ton mari en jean/convers, je sais pas quoi te répondre : nous c’était au moins chemise voire costume/cravate pour les hommes… Ça devait pas être le même genre de congrès ! Il est chercheur, lui aussi ? Peut-être que ça dépend aussi du domaine ? Nous on a pas mal d’industriels, et côté mode, ils rehaussent le niveau, en général ! 😜

      J'aime

      • C’est fou comme leur mentalité est radicalement différente, bien plus détendue ! Et -10 en Australie, je ne pensais même pas que ça existait vraiment waw 😮
        C’est sur la liste des pays qu’on visitera un jour, oui. Petite préférence pour la Nouvelle-Zélande parce qu’on adore la montagne !
        Costume cravate ?! Ah non pas du tout le même genre haha… il était chercheur en chimie organique et photochimie et de fait, il y avait assez peu (voire pas) d’industries aux congrès !

        Aimé par 1 personne

    • Non, bizarrement, le retour s’est vraiment bien passé ! J’avais peur d’accuser le coup, côté décalage horaire, mais c’était bien plus simple dans ce sens-là. Et puis, le beau soleil parisien m’aide à tenir le coup d’ici les prochaines vacances, c’est pas négligeable ! 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Génial ! Ben franchement il ne m a pas semblé long du tout cet article il est tellement varié et bien illustré, bravo ! Tu m as presque donné envie de découvrir l Australie alors que ca ne m attire pas trop à la base. Et sinon je ne sais pas ce qu on peut voir d autre à Alice springs que ce fameux rocher rouge mais Cairns m a semblé parfait ! J aurais juste aimé en savoir un peu plus (oui un article encore plus long pour satisfaire ma curiosité !) sur tes etats d ame pendant le voyage, le manque (ou pas 😉 ) de ta petite famille etc. Mais ca viendra peut etre dans le prochain article 😉 .

    Aimé par 1 personne

    • Hihi, c’est exactement ça : ça viendra dans un prochain article ! 😉
      J’avais tellement de choses à vous raconter que j’ai préféré séparer les sujets.
      Et oui, moi non plus je n’avais pas d’attraits particuliers pour cette destination, mais j’ai eu la belle surprise d’y passer des vacances vraiment géniales. 🙂

      J'aime

    • En effet, j’étais moi-même un peu frustrée de voir qu’il y avait tant à faire et que mon timing était limité…. Mais bon, j’avais une bonne raison de rentrer qui m’attendait à la maison, alors pas trop de regrets pour moi ! 😉
      J’espère que tu pourras vite concrétiser ce beau projet de voyage, en tout cas ! 🙂

      J'aime

        • Je comprends. Moi aussi j’avais beaucoup d’appréhensions : j’avais déjà mal vécu les dernières heures de vol jusqu’à la Réunion, alors qu’il n’y avait que (QUE !) 11h. Je pensais devenir folle, me sentir coincée, oppressée dans cet avion. J’appréhendais aussi la 2ème partie du trajet : faire 8h de vol entre Singapour et Sydney après avoir fait déjà plus de 13h de vol, ça me paraissait complètement fou.
          Et finalement, je me suis surprise moi même : je n’ai pas du tout éprouvé ces sensations d’oppressement, de claustrophobie. Je ne sais pas si c’est parce que la compagnie aérienne était vraiment top, avec des hôtesses et des stewarts à l’écoute ? Ou si c’était le fait de voyager en A380, qui est beaucoup plus stable et moins bruyants que d’autres avions que j’ai pu prendre ? Ou encore parce que je me suis mieux préparée au voyage (tenue confortable, écouteurs qui isolent du bruit, etc…). Ou le fait d’avoir choisi Singapour comme aéroport de transit, ce qui m’a permis à l’aller comme au retour une vraie pause qui m’a ressourcée ?
          Bref, c’était beaucoup moins horrible que ce que je m’imaginais !

          Aimé par 1 personne

  4. C’est beaaaaau (eh eh, j’avais promis que je dirais ça :D) !

    Mais sinon ça fait plaisir d’avoir le récit détaillé du périple. On l’avait un peu suivi sur Instagram et en direct, mais là on a vraiment l’impression d’y être avec vous 🙂 Un magnifique souvenir, finalement, ce voyage un peu angoissant 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Hihi ! Ouiiiiiiiii, c’était beauuuuuuu ! 😊
      En effet, de magnifiques souvenirs, malgré les angoisses de la séparation et, du coup, le manque de préparation. Cela dit, j’ai rarement été aussi heureuse de rentrer de vacances ! 😂

      J'aime

  5. Pingback: Si loin de toi, mon amour, si loin de toi | Miss Lune

  6. Pingback: C’est l’été ! | Miss Lune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s