Son image

Processed with VSCO

Je ne sais pas si tu as remarqué, chère lectrice assidue, mais depuis quelques temps, je poste moins de photos de la jolie bouille à croquer de ma Poupette.

En effet, Mister F. et moi avons eu une longue discussion à ce sujet. Je crois qu’il commence à se faire à l’idée que tenir ce blog et publier régulièrement des photos qui illustrent mon quotidien devient une part importante de ma vie, alors il m’a demandé de faire le point avec lui, et de se mettre d’accord ensemble, en tant que parents, sur l’apparition d’images de notre fille sur la toile.

C’est une question que se posent de nombreuses blogueuses : montrer l’image de son enfant est un choix personnel, et chaque parent a un ressenti qui lui est propre, et qui dépend à la fois de son histoire et de son rapport à internet.

J’avoue qu’au début, j’ai suivi mon instinct. Les blogs que je préfère sont ceux où l’on voit les enfants jouer, s’émerveiller, interagir avec leur environnement. Du coup, au moment de lancer ce blog, sur un coup de tête, j’ai recréé ce qui me plaisait chez les autres, et j’ai cherché à illustrer mes articles, notamment ceux sur ma fille, avec des photos du quotidien où elle apparaissait clairement.

Au fil de l’eau, j’ai réalisé que mon goût a évolué. Je suis tombée sur de jolies perles de blog où le fond prenait le pas sur la forme : le ton caustique d’un auteur, les sujets originaux des articles ou un regard différent porté sur une thématique banale ont commencé à retenir mon attention. Je me suis mise à faire de moins en moins attention aux illustrations.

Et puis, le hasard faisant magnifiquement bien les choses, Maman Louve a lu dans mes pensées, et nous a proposé un article génial regorgeant de conseils et d’astuces pour photographier nos bambins !

Grâce à ses conseils, j’ai réussi à trouver un compromis acceptable et accepté par Mister F. : je continuerai à illustrer mon propos avec des photos de Poupette, en privilégiant les photos prises de dos et de profil. Je m’autoriserais également celles où un chapeau, une capuche ou des lunettes viennent masquer une partie de son visage.
Je profiterais également d’une des astuces de Maman Louve pour accoler mon nom de blogueuse sur les photos où elle apparaît.

En pratique, ça donne ça :

Processed with VSCO

Je suis bien consciente que ce questionnement est vaste, et que la maîtrise de son image est un sujet délicat. Je prends une décision, en tant que mère, en ce qui concerne l’image de ma fille sur internet. Mais ai-je vraiment la légitimité pour décider à sa place ? M’en voudra-t-elle, en grandissant, des libertés que j’ai prises ?

Alors, qu’en penses-tu ? As-tu également fait un choix tranché quant à ton image ou à celle de tes enfants sur la toile ? Est-ce que l’absence de photos est un critère rédhibitoire pour la lecture d’un blog ?

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Son image

  1. C’est une question que je me pose souvent, surtout quand je réalise le nombre vertigineux de photos de Rose sur internet. Je flippe un peu parfois, je me dis aussi que Rose sort, joue, se balade et que si un taré veut la prendre en photos ou penser des choses atroces sur elle, ce n’est pas cacher son image sur internet qui la protègera. Mais en fait je n’ai pas vraiment de réponse, ça me met mal à l’aise de publier beaucoup de photos, et d’un autre côté je trouve ça super de partager ça avec toutes les personnes bienveillantes qui nous entourent.
    Voilà, j’ai bien fais avancer le débat 😉
    Et par rapport à ta dernière interrogation, on passe notre temps à prendre des décisions les concernant et sans les consulter, c’est notre rôle de parent …. mais sûrement que certains choix nous seront reprochés, c’est inévitable.

    J'aime

    • J’apprécie beaucoup ta manière de voir les choses : la parano de ne pas montrer son enfant ne peut raisonnablement pas déteindre sur la vie de tous les jours, tu as bien raison. Et malgré ce que tu dis, le fait de raisonner ainsi est déjà un début de réponse à ce questionnement : alors, si, tu fais avancer le débat, merci ! 🙂
      Et oui, là encore, tu as raison : on passe notre temps à prendre des choix à leur place. Celui-là en est un parmi d’autres, mais j’avoue que ça me met mal à l’aise, cette responsabilité que l’on a, de décider de la vie de nos enfants (oui, je suis de la team « mon enfant est une personne dont je dois respecter les envies, mais comment faire pour ne pas tourner en bourrique la grande majorité du temps ? » Si tu as la réponse, je suis preneuse ! 😉 )
      Quant au temps des reproches, il viendra bien assez tôt ! On en reparle dans 10 ans ?

      J'aime

  2. Je crois qu’un jour, il faudra que je fasse un billet « Pourquoi je montre mon enfant sur internet ». Parce que finalement, ce genre de billets, on en voit beaucoup et c’est toujours le même point de vue qui est présenté, celui de la bonne mère qui cache son enfant. Et dans les commentaires, pareil, que des bonnes mères qui cachent leur enfant (« Tu as trop raison, moi JAMAIS je montrerai mon bébé ») (c’est pour ça que j’avoue que ça m’a fait du bien de voir celui de Rose, qui a un autre point de vue).

    Alors qu’en fait, je crois que c’est plus une question presque religieuse, montrer ou non son enfant, c’est notre rapport plus ou moins méfiant par rapport à internet (comme dit Rose, je cache pas mon enfant dans la vraie vie, et des pervers, il y en a partout – sauf que ceux de ma ville, ils savent où j’habite, pas ceux d’internet), notre vision plus ou moins stricte du droit à l’image (dans ce cas, il ne faut montrer aucun enfant en dessous de 18 ans nulle part, puisqu’il n’est pas assez grand pour avoir un point de vue éclairé sur son image, qui lui appartient, pourtant).

    Bref, je te dis ça parce qu’on est entre nous, mais je pense que j’écrirai jamais ce billet 😉 J’ai pas trop envie qu’on vienne m’expliquer par A + B en quoi je suis une mauvaise mère (ça m’a fait assez rire de voir un billet soi-disant polémique quelque part qui parlait du choix de ne pas montrer son enfant… dans la mesure où c’est le « bon » choix reconnu par tous et que tous les commentaires abondaient dans son sens, je voyais vraiment pas où était la polémique !). Après, je respecte tout à fait le choix de ne pas montrer son enfant, ou très peu. Je déplore juste qu’à notre époque, on en fasse une bataille idéologique qui envoie des centaines de mauvaises mères au bûcher.

    (c’est pas le cas de ton billet, puisque tu parles d’un choix pris avec ton mari, et que tu expliques plus un nouveau choix que tu fais sur le blog, je le trouve pas moralisateur, contrairement à beaucoup… et c’est pour ça que je me sens libre d’exprimer mon point de vue de mère indigne ;))

    J'aime

    • Ahah ! J’adore ton commentaire : merci !

      Ce sujet est vaste, et je n’ai clairement pas pris le temps d’y réfléchir suffisamment pour avoir l’impertinence de claironner que ma façon de faire est la seule qui vaille (et puis, sincèrement, je suis assez allergique à ce genre de comportement, alors ce n’est pas demain la veille que tu liras ça chez moi ! 😉 ).

      Du coup, je tenais absolument à NE PAS à faire un billet moralisateur, tout simplement parce que je suis loin (loin, trèèèèèès loin) de penser que les parents qui montrent des photos de leurs enfants sur internet sont des inconscients, des parents indignes ou autres bêtises qu’on peut lire à ce sujet. Et d’ailleurs, mon parcours le prouve bien puisque j’ai commencé à montrer ma fille sur mon blog (comme je la montre sur Instagram, par exemple !).

      En l’occurrence, il s’agit plutôt d’une réticence exprimée par Mister F., réticence que je peux comprendre et que j’ai cherché à respecter. J’avoue que l’article de Maman Louve m’a aussi permis de passer à l’action plus facilement et de trouver une ligne de conduite qui me convienne. J’espère qu’elle conviendra également à mes lecteurs, parce que, comme je l’expliquais, moi j’aime les blogs comme le tien, comme celui de Rosecommetroispommes, qui nous montrent la vraie vie en nous offrant le bonheur de partager la bouille réjouie de leurs enfants.

      Et je suis contente que tu te sentes libre de t’exprimer ici : continue, s’il te plaît ! 😉

      J'aime

  3. Je rejoins les commentaires précédents. Et je dirais que c’est un choix personnel qui doit être fait par les parents de l’enfant.
    Je ne te jette pas la pierre, je ne trouve pas ça bien ou mal, je dirais qu’il te faut faire ce qui te convient ainsi que ce qui convient à ton mari. 😉

    J'aime

    • Exactement : ça reste un choix personnel, mais à faire à deux, en tant que parents ! Si Mister F. ne me l’avait pas explicitement demandé, je pense que je serais restée sur le fait de montrer son visage régulièrement, mais comme je peux comprendre son sentiment, et que la solution que l’on a trouvé nous paraît raisonnable à tous les deux, le blog évolue !
      (Et merci de ne pas me jeter la pierre ! 😉 )

      J'aime

  4. Comme tu dis, c’est une vaste question qui en implique beaucoup d’autres. C’est vrai que je suis toujours frustrée de voir des photos de dos et c’est tellement mignon de voir les enfants évoluer dans leur environnement ! Et en même temps, il y a des risques. Personnellement je ne les connais pas tous, et ne les comprends pas tous, mais je sais qu’ils existent. Et donc, dans le doute, je préfères ne pas montrer de photos de mon fils sur internet. Il n’y en a eu qu’une : sur facebook pour annoncer sa naissance. Je n’ai pas encore analysé toutes mes réticences, mais ce qui me gêne ce n’est pas forcément que quelqu’un d’inconnu voit sa jolie petite bouille (je sais je suis totalement objective hi hi !) mais que la photo soit utilisée à notre insu, avec des intentions plus ou moins bonnes. En grandissant (ou plutôt en vieillissant !) j’ai largement diminué le nombre de photos me représentant moi, je ne vois pas pourquoi j’en mettrais plus de mon enfant qui, comme tu dis, n’est pas encore en mesure de choisir. Après, comme le dit Chat-mille, il ne faut pas non plus tomber dans la psychose ! Bref, voilà, ni pour ni contre, plutôt mitigée selon les situations 🙂

    J'aime

    • Bien résumé : ni pour, ni contre, mais à adapter selon les situations ! 😉
      Comme toi, j’ai largement diminuée les photos de moi sur internet (sur Facebook, en fait, mais je suis devenue récemment accro à Instagram…), et si j’étais cohérente, j’aurais suivie cette logique pour ma fille dès le début de mon blog ! Mais il m’a fallu un peu de temps pour trouver ma ligne de conduite, en fait.

      J'aime

  5. Un peu comme Madame Vélo… Ma curiosité naturelle fait que j’aime bien voir des photos sur les blogs mais que l’enfant soit montré ou non, j’avoue ne plus vraiment faire de différence (à force).
    Disons que là où ça me gêne plus, c’est Facebook parce que les photos y deviennent utilisables par le site (ou ses partenaires). Et je n’ai pas très envie de voir Croquette sur un encart publicitaire pour le réseau social (imaginons) ! Déjà moi, ça me ferait biiip mais alors, elle…!
    Et ceci étant dit, mes parents ont accepté qu’une photo de moi à la maternité soit utilisée pour une marque de crème pour bébé et je me porte très bien à ce jour. Bon évidemment c’est pas Internet, la marque n’existe plus depuis des années, je dois avoir le seul exemplaire encore existant mais c’est juste pour dire que je ne pense pas que l’impact soit traumatisant pour les futurs jeunes/adultes que seront nos enfants. Surtout cette génération qui est née dans les réseaux sociaux et qui les adopteront et les intégreront bien plus que nous dans leur quotidien !
    Comme tu vois, je n’ai pas d’avis tranché…

    J'aime

    • En effet, toi non plus tu n’as pas d’avis tranché, mais ton expérience est très intéressante !

      En effet, je ne pense pas que ce soit traumatisant en soi, d’avoir une photo qui circule, mais ce qui est source d’angoisse, c’est peut-être de réaliser l’ampleur de la situation: des dizaines de photos, disponibles pendant des dizaines d’années, partout dans le monde. Et ça, c’est une vraie différence avec notre génération.
      Et comme tu le fais remarquer, certains sites récupère également les droits de l’image, et ça aussi, c’est un peu anxiogène.

      Bon, après il ne faut pas non plus forcément voir le mal partout, comme le disent si bien Chat-mille et Rosecommetroispommes !

      J'aime

  6. Bon je n’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires. Mais je suis dans l’ensemble assez d’accord avec toi. Il y a quelques mois, je m’amusais a regarder les photos d’enfants d’un concours proposé par Verbaudet et Mont Roucous. Et puis par hasard je suis tombé sur la photo d’une petite fille que je connaissais via un blog que je suivais. Le nom ne correspondant pas à la blogeuse en question, je l’ai contacté au cas ou. La photo de sa fille avait donc été piqué sur son blog, coupé pour retirer le nom du blog et reutilisé par une personne pour un concours ! Assez halucinant !
    Du coup, avec mon mari on en a parlé aussi. Il regarde toutes les photos de Princesse qui apparaisse sur les blogs.

    J'aime

    • Oh l’angoisse ! C’est justement le genre de situation qui me fait flipper ! Savoir que la photo de ton enfant est utilisée à ton insu !
      Tu as bien fait de contacter la blogueuse, qui te doit une fière chandelle.
      Et tu me confortes dans ma décision: marquer les photos, c’est une chose mais ne suffit pas, et montrer son enfant de dos peut être un bon compromis.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s