Il a dit oui !

P1100980Au risque de te décevoir, nous sommes déjà mariés. Non, la grande nouvelle pour moi, cette année, c’est que Mister F. a enfin accepté de faire un grand voyage en famille, lui, Poupette et moi. Et ça, pour la grande passionnée de voyage que je suis, ça compte beaucoup.

C’était l’un des points les plus délicats pour moi, avant de nous lancer dans cette belle aventure de la parentalité, une des angoisses les plus marquées : ne plus pouvoir voyager.

J’ai chopé très jeune le virus des voyages, et je me souviens avec bonheur :

  • de ces périples en famille à travers l’Europe et même un peu au-delà,
  • de ces heures d’avion avec ma sœur et de cette nuit coincées à l’aéroport où on a fini dans une suite payée par la compagnie aérienne, confortablement pelotonnée dans d’épais peignoirs blancs,
  • de ces nuits sous la tente avec mon père qui ronfle et où, exaspérée, je me résignais à finir la nuit à la belle étoile, un peu plus loin sur la plage,
  • de ces visites de musées avec ma mère et de toutes celles qu’on a continué à faire, avec Mister F.,
  • de nos randonnées dans les cirques réunionnais,
  • de cette plage de Cuba en amoureux,
  • de ces grattes-ciels de Corée avec notre grand-père et nos cousines,
  • et de ces acras du marché de Sainte Rose qu’on s’est dépêché d’avaler avant de prendre le bateau (quelle mauvaise idée….!).

Bref, les voyages en famille, en couple, entre amis, c’est ce qui me motive et me fait tenir pendant les mois gris de l’hiver à Paris.

Alors, forcément, quand on envisage de fonder une famille, on se dit que cette belle liberté de partir au bout du Monde une fois l’an ou d’aller visiter les magnifiques capitales européennes le temps d’un week-end, on va pouvoir s’asseoir dessus pendant un bon moment… On s’est alors dépêché d’en profiter, et pour notre premier voyage en famille, j’étais déjà bien ronde !

P1100829

Et dire que je trouvais à l’époque que j’avais un gros bidou : j’en étais tellement fière ! Mais en fait, c’était un joli petit renflement qui n’avait rien à voir avec la silhouette de baleineau de ma fin de grossesse !

Voilà, après ce beau voyage enceinte, je pensais qu’on se calmerait un peu. Même si…
Même si, secrètement, j’espérais réussir à convaincre Mister F. de continuer à voyager, même si j’espérais pouvoir faire découvrir ce bonheur à ma fille, même si je nous imaginais déjà sillonnant la jungle avec bébé en sac à dos, nous les parents aventuriers en vadrouille, avec leur parfait petit bébé ouistiti…
Même si tout ça, je me suis rendue compte qu’on n’est finalement pas toujours la mère que l’on pensait être.

Voilà, la vie, nos difficultés du début et la réticence de Mister F. (je t’ai déjà dit que c’était un vrai papa poule ?) ont mis un frein à mon bel enthousiasme. Malgré mes envies et mon travail sans relâche pour essayer de le motiver, les faits sont là : Poupette a plus d’un an, et nous n’avons toujours pas voyagé en famille.

Alors quand nos meilleurs amis nous ont annoncé leur superbe projet de prendre une année sabbatique pour sillonner l’Amérique du Sud, quand ma soeur a concrétisé son rêve de voyage d’un an entre le Brésil, le Pérou, le Viet-Nam et l’Inde, quand mes parents m’ont annoncé qu’ils filaient passer Noël avec elle à San Francisco, quand tout le monde autour de moi s’est envolé vers de lointains horizons, moi, dans tout ça, je me suis sentie un peu piégée et à l’étroit dans mon nouveau statut de mère de famille.

lounamiet_73

Ma soeur, l’aventurière de la famille, le matin de son départ, avec son sac sur le dos, impatiente de commencer cette merveilleuse aventure !

Alors, Mister F. et moi, nous en avons discuté, souvent, longuement, et parfois même houleusement. Et finalement, comme la plus belle des promesses qu’il m’a faite en ce début d’année, il m’a promis d’y réfléchir, au soir du 31 décembre.

Et ça, ça m’a fait une bien belle motivation, pour ce début d’année !

P1000476

Et pour toi, c’est important de continuer à voyager, même avec des enfants en bas âge ? Vous avez osé partir au bout du monde en famille ? Ou alors vous avez complètement adapté vos vacances depuis l’arrivée de bébé ?

Publicités

15 réflexions sur “Il a dit oui !

  1. Nous ne voyageons pas au bout du monde (je n’arrive plus à m’imaginer prendre l’avion depuis que j’ai fait des estimations bilan carbone…) mais nous avons toujours vadrouillé même avec notre petite loutre ! Et d’après mon expérience et ce que j’ai lu ici et là, les enfants sont extra en voyage. Dès qu’on se met en route, la petite loutre se met en mode « petit ange sérieux ». Héhé, c’est qu’elle ne veut pas qu’on la perde, alors elle fait très attention à ce qu’on fait, où on va… Tant que ces besoins sont comblés (sommeil, nourriture, eau, occupations), il n’y a aucun problème. Je vous souhaite un futur voyage en famille extra ! Et vous voulez partir où ?

    J'aime

    • Ah ! Le fameux bilan carbone : je n’ai pas voulu m’étendre sur les nombreuses raisons pour lesquelles Mister F. était réticent à ce voyage, mais le bilan carbone était en tête de liste, avec le confort de notre Poupette.
      En effet, c’est une question non négligeable, mais je pense que, comme pour tout, chacun met la limite où il le veut/peut. Nous avons fait des choix de vie qui nous permettent de nous passer de voiture au quotidien, nous faisons tout à pieds ou parfois en transports en commun, et même pour les longs et gros voyages où une voiture nous simplifierait la vie, on continue à privilégier le train : par exemple, pour Noël, avec un grand bébé qui court partout et tous les cadeaux à transporter, on s’acharne à sillonner la France en TGV ! 😉
      Mais en effet, le grand voyage en famille dont je parle nécessite de prendre l’avion, et nous nous retrouvons en contradiction avec le reste de nos choix de vie. Ça n’a pas été facile à accepter pour Mister F., mais nous avons fini par trouver ce compromis acceptable pour nous deux.

      Oh, le mode « petit ange sérieux », j’aimerais bien qu’elle prenne exemple sur petit Loutre, ma Poupette, parce que nous, jusqu’à présent, ça a plutôt été le mode « excitation plus plus plus, il y a tellement de choses à voir et à découvrir et mes parents sont tellement faibles qu’ils me passent tout dans ces cas-là ». Bref, je pense que tu peux t’imaginer ! 😉

      Quant aux choix de notre destination, c’est l’objet de mon prochain article, mais je peux dores et déjà te dire qu’il nous faudra plusieurs heures d’avion et que nous serons au soleil pour cette fin d’hiver. 🙂

      J'aime

  2. J’adore voyager mais pas en mode aventurière. J’aime bien que tout soit organisé et j’ai terriblement peur du décalage horaire pour le choupi. Du coup, je me vois mal pour l’instant partir en dehors de la France à 3. Mais j’espère qu’on pourra le faire tout de même à un moment. Pour le coup nous c’est l’inverse, mon mari serait pour et moi je traîne des pieds.

    J'aime

    • Oui, en effet, les rôles sont parfaitement inversés, car ce sont exactement les appréhensions qu’avaient Mister F. jusqu’à présent. Cela dit, ces derniers temps, Poupette a beaucoup grandi et nous la trouvons tous les deux bien plus adaptables que pendant la période 9 mois / 13 mois. Alors, vous avez encore largement le temps de voyager avec Choupi !
      Et puis, cela dit, pour le décalage horaire, on va peut-être morfler : je te raconte ça au retour ! 😉

      J'aime

  3. Alors moi déjà avec ma peur de l’avion, je ne suis pas une grande voyageuse. Je ne prends l’avion que quand je n’ai pas d’autres solutions convenables.
    Alors l’absence de voyages c’est déjà un sacrifice que mon chéri fait au quotidien.
    Néanmoins, je suis certaine qu’il aimerait bien que l’on parte tous les deux quelque part.
    Faut que je trouve des compromis acceptable. J’espère que ta poupette sera sage 🙂

    J'aime

    • Mister F. ne fait pas non plus le fier en avion, et je crois qu’au fil de nos voyages à deux, il a réussi à commencer à me donner les chocottes aussi (c’est un comble quand on connaît mon métier !).
      C’est sûr que toute relation demande des compromis, mais l’essentiel c’est que cela vous convienne à tous les deux 🙂

      J'aime

  4. Je n’ai pas fait beaucoup de voyage, en fait juste un : les Seychelles. J’ai adoré, j’ai dit à chéri que je voulais recommencer, mais Chouchou est arrivée. Mais j’ai la même philosophie que toi, je veux faire découvrir toutes ces belles choses à ma fille, alors on parle d’un nouveau voyage aussi avec chéri. Pour le coup, lui il est Addict alors complètement partant. Tu nous diras où vous allez poser vos valises ?…

    Aimé par 1 personne

  5. Et si, pour tester la réaction de Poupette aux voyages, vous testiez un week-end, à 3, dans un lieu pas trop loin (en France : il y a plein de jolis coins à découvrir en France !) mais en dehors des lieux « familiaux » ?
    J’ai un peu voyagé mais pas trop, faute d’argent, ou de priorité peut-être. Et pour être franche (mais sans vouloir t’offenser !) j’ai comme des scrupules à participer à cette mondialisation et à cette consommation de la destination. (Bon dit comme ça ça fait un peu extrémiste lol !) C’est clair qu’il y a plein d’endroits magnifiques que j’aimerais découvrir, mais il y a aussi plein d’endroits très sympas en France ou à proximité qui méritent le coup d’oeil !
    En tout cas c’est chouette que Mister F ai accepté, ça va vous faire du bien de vous retrouver à 3 en dehors de Paris. Et puis si toi tu en as besoin ! Je comprends carrément ton sentiment d’être « piégée et à l’étroit dans ton nouveau rôle de maman » alors qu’autour de toi chacun s’en va vivre sa petite aventure ! Je l’ai vécu, à plus petite échelle, quand cet été ils sont tous partis faire un tour de bateau et que j’ai dû rester à la maison avec mon tout petit bébé !

    J'aime

    • Comme je le disais plus haut à Céline, c’est effectivement l’un des principaux arguments qui expliquait la réticence de Mister F. Et bien sûr que non, tu ne m’offenses pas: je suis contente que tu me dises ce que tu penses !
      Comme je le disais, nous faisons certains choix de vie au quotidien, mais je n’ai pas encore réussi à me résigner à renoncer aux grands voyages lointains. Cela vient peut-être de mon entourage ? Toujours est-il que tu as raison, on se trouve en contradiction avec certains de nos principes, dans ce genre de situation.
      Quant à profiter des merveilles de France, en plus des régions où nous avons de la famille (Bretagne, Rhône-Alpes et Provence), nous sommes allés l’année dernière en Bourgogne tous les trois. Malgré le temps pourri, cette première vraie semaine de vacances à trois nous a fait beaucoup de bien.
      Nous avons également fait les bords de Loire à vélo en amoureux, il y a quelques années et nous avions adoré. J’espère pouvoir recommencer avec Poupette rapidement parce que je suis sûre que ça lui plairait !

      J'aime

  6. Nous on a pas encore sauté le pas … Faut dire que sans poussette et sans porte bébé (bah oui « gand gaçon, a plus bébé, tout seul ») les trajets ne me font pas rêver !! Du coup on le laisse à papi et mamie et il n’a pas l’air de s’en plaindre pour le moment 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ahah ! Oui, c’est une super option, les vacances chez papi et mamie ! Mais je crois que Mister F. est encore trop papa poule pour envisager sereinement des séjours loin de sa fille chérie de plus de 2 ou 3 jours. Mais on y travaille ! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s